mis à jour le

Zimbabwe: l'opposition "félicite" les anciens combattants pour leur position anti-Mugabe

Le principal parti d'opposition zimbabwéen a "félicité" vendredi les anciens combattants qui s'en sont pris à leur allié de longue date, le président Robert Mugabe, se réjouissant qu'ils "voient enfin la lumière".

Les anciens combattants ont participé, avec Robert Mugabe, à la guerre d'indépendance du Zimbabwe dans les années 1970, et ont joué un rôle crucial et parfois violent dans son maintien au pouvoir depuis 1980. 

Mais jeudi, coup de théâtre, l'Association des vétérans de la guerre de libération du Zimbabwe a accusé le président "d'avoir lamentablement échoué (...) à résoudre les problèmes économiques du pays" et prévenu qu'ils ne soutiendraient pas - une première - "un tel dirigeant" pour la présidentielle de 2018.

Le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), principal parti d'opposition au Zimbabwe, a salué vendredi ce revirement, qui intervient dans un contexte de colère grandissante contre le régime Mugabe.

Le MDC a "remercié de tout son coeur et salué les anciens combattants pour reconnaître publiquement que Robert Mugabe a fait son temps". 

"La crise politique et socio-économique qui place dans la tourmente notre terre adorée dépasse les divisions politiques, religieuses, ethniques et raciales", a estimé le MDC dans un communiqué. "Nous appelons maintenant Mugabe à tenir compte du conseil très clair qui lui a été donné par ses camarades d'autrefois, les anciens combattants". 

Vendredi, aucun responsable gouvernemental n'était joignable pour commenter la déclaration des anciens combattants.

Pour Ibbo Mandaza du centre de réflexion Sapes (Southern African Political and Economic Series), leur prise de position s'explique par la guerre de succession qui fait rage au sein du parti Zanu-PF du président Mugabe.

Elle intervient "après une diatribe de Mugabe qui leur a dit qu'ils ne pouvaient pas choisir qui allait lui succéder", alors qu'ils "veulent être influents dans cette prise de décision", a-t-il souligné à l'AFP. Le président a "des raisons de s'inquiéter", a-t-il estimé.

Deux factions s'opposent au sein de la Zanu-PF pour la succession de Robert Mugabe, 92 ans: celle du vice-président Emmerson Mnangagwa, soutenue par les anciens combattants, et celle de l'épouse du chef de l'Etat, Grace.

Le Zimbabwe traverse une profonde crise économique depuis le début des années 2000, aggravée cette année par une sécheresse. Environ 90% de la population active n'a pas de travail dans le secteur formel. Le gouvernement est à cours de liquidités. Le paiement des salaires des soldats et des fonctionnaires a, pour le second mois consécutif, été retardé.

Dans ce contexte de déliquescence économique, le pays a connu ces dernières semaines une série de manifestations et de grèves - les plus importantes depuis des années - pour dénoncer la crise.

C'est un pasteur, Evan Mawarire, inconnu du grand public il y a encore quelques mois, qui s'est imposé comme le leader de cette fronde citoyenne. Il a reçu le soutien du MDC.

De nouvelles manifestations sont prévues samedi et lundi: la première organisée par des femmes pour dénoncer le manque de nourriture et la seconde par de jeunes diplômés pour protester contre l'absence de perspective économique. 

Save the Children a prévenu que des "milliers d'enfants pourraient mourir de faim d'ici Noël" à cause de la sécheresse. Dans le district de Binga (ouest), des personnels du secteur de la santé sont contraints de cueillir des baies pour nourrir leurs enfants, selon l'organisation.

AFP

Ses derniers articles: Algérie: le sursis d'Alcaraz prolongé "au moins jusqu'  RDC: un adolescent tué dans une manifestation contre l'insécurité  Rwanda: BNP Paribas accusée de "complicité de génocide" 

anciens

AFP

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles emprisonnés

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles emprisonnés

AFP

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles "mis aux arrêts"

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles "mis aux arrêts"

AFP

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

combattants

AFP

Nigeria: des combattants de Boko Haram se font passer pour des réfugiés

Nigeria: des combattants de Boko Haram se font passer pour des réfugiés

AFP

Niger: une cinquantaine de combattants de Boko Haram tués

Niger: une cinquantaine de combattants de Boko Haram tués

AFP

Niger: reddition de 130 combattants de Boko Haram

Niger: reddition de 130 combattants de Boko Haram