mis à jour le

Une photo du jeune Nksoi Johnson lors de son enterrement en 2001. YOAV LEMMER / AFP
Une photo du jeune Nksoi Johnson lors de son enterrement en 2001. YOAV LEMMER / AFP

Seize ans après, Durban se rappelle le discours fort d'un enfant sur le Sida

C’est lorsque Nkosi Johnson, un petit garçon de 11 ans, avait pris la parole que le monde entier avait ressenti l’urgence de la situation.

Durban accueille depuis le 18 juillet la Conférence internationale sur le sida. Un évènement que la ville sud-africaine avait déjà accueilli en juillet 2000. Mais à l'époque, ce n'était pas le discours de Nelson Mandela, ni celui du président Thabo Mbeki, qui avaient marqué l’assistance. Non, c’est lorsqu’un petit garçon de 11 ans a pris la parole que le monde entier avait ressenti l’urgence de la situation. Nkosi Johnson, originaire de Melville, près de Johannesburg, était atteint du VIH depuis sa naissance.

«Wow, il aurait eu 27 ans cette année. Je m'en souviens encore comme si c'était hier.»

Seize ans après, Anso Thom, journaliste sud-africaine et directrice de l’association Section 27, se souvient de «cette image iconique». «Tu te tenais sur cette immense scène du Kings Park Stadium, ton costume noir tombant sur ton corps minuscule et fragile, écrit-elle dans une lettre adressée au jeune garçon. Mais ton grand cœur était là pour que tout le monde le voie.»

«N'ayez pas peur, nous sommes tous les mêmes»

À la tribune, Nkosi avait ému par son sourire, sa candeur et sa franchise. «Je sais que mon sang n’est dangereux pour les autres que s’ils ont une plaie ouverte et que mon sang y pénètre, avait-il insisté. C’est le seul moment où les gens ont besoin de faire attention quand ils me touchent.»

Nkosi Johnson lors de son discours à Durban en 2000. (Capture d'écran d'une vidéo enCA)

Face au président Mbeki, qui avait pourtant quitté la salle avant la fin du discours, Nkosi avait eu ces mots simples et directs: «Prenez soin de nous et acceptez-nous, nous sommes tous des être humains. Nous sommes normaux. Nous avons des mains, des pieds. […] N’ayez pas peur de nous, nous sommes tous les mêmes !»

«Nous ne pouvons pas attendre un nouveau Nkosi»

Le 1er juin 2001, Nkosi Johnson s’éteignait à l’âge de 12 ans, devenant à l’époque l’enfant né avec le VIH ayant vécu le plus longtemps. «Tu étais le Hector Pieterson de la génération sida», écrit Anso Thom, en référence au jeune homme assassiné à Soweto en 1976.

A lire aussi: Afrique du Sud: des milliers de manifestants contre le sida en amont d'une conférence internationale

Mais quinze ans après sa mort, l’Afrique du Sud fait face à une recrudescence de la pandémie, et rien ne semble avoir vraiment changé. 18 personnes meurent chaque heure du sida dans le pays. «Nous devons nous demander pourquoi nous n’avons pas battu cette épidémie, a déclaré l’actrice sud-africaine Charlize Theron lors de la Conférence de Durban le 18 juillet. Est-ce que c’est parce que nous ne le voulons pas?»

«Nous valorisons certaines vies par rapport aux autres, les vies des Blancs plus que les autres. Arrêtons de faire des excuses.»

«Nous ne pouvons pas attendre un nouveau Nkosi Johnson pour réévaluer nos solutions, titre le journal sud-africain The Daily Vox. «Notre échec vient de la politique, mais c’est aussi dû à la culture des médias qui ne réussissent pas à refléter la réalité du monde lorsqu’elle n’est pas soigneusement tournée en spectacle.»

Paul Verdeau

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: À Paris, la diaspora gabonaise évacue sa colère et sa peur  Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué  Comment le chef de la police israélienne justifie les contrôles fréquents des Juifs éthiopiens 

Mandela

AFP

Le jour où l'ambulance transportant Mandela a pris feu

Le jour où l'ambulance transportant Mandela a pris feu

AFP

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

AFP

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

sida

AFP

Le nombre de morts du sida divisé par deux dans le monde depuis 2005

Le nombre de morts du sida divisé par deux dans le monde depuis 2005

AFP

Bénin: le combat des maternités contre la transmission du sida aux bébés

Bénin: le combat des maternités contre la transmission du sida aux bébés

AFP

AfSud: des volontaires testent un vaccin expérimental contre le sida

AfSud: des volontaires testent un vaccin expérimental contre le sida