mis à jour le

Présidentielle

Les électeurs de Sao Tomé et Principe ont élu dimanche dès le premier tour le candidat du parti au pouvoir à la présidence de la République, avec pour enjeu la lutte contre la pauvreté qui mine le petit archipel d'Afrique centrale.

Evaristo Carvalho, candidat soutenu par le parti du Premier ministre Patrice Trovoada, a obtenu 50,1% des voix (34.629 suffrages) contre 24,8% (17.121) pour le président sortant Manuel Pinto da Costa et 24,8% (16.638) pour la troisième candidate, Maria das Neves, a indiqué la Commission électorale nationale (Cen) dans la nuit de dimanche à lundi. 

Le tribunal constitutionnel doit encore valider ces résultats, a précisé la Cen.

Sous réserve de cette procédure juridique, cette victoire permet au charismatique Premier ministre Patrice Trovoada de gagner son pari : mettre fin au partage du pouvoir et gouverner avec un président de son parti, l'Action démocratique indépendante (ADI), déjà vainqueur des élections législatives en 2014. Comme dans l'ancienne colonie portugaise, le président arbitre mais ne gouverne pas dans ce petit pays indépendant depuis 1975.

"Nous voulons commencer une nouvelle étape de stabilité, de travail et de progrès pour le peuple de Sao Tomé", a commenté dans la nuit le Premier ministre Patrice Trovoada, fils de l'ex-président Miguel Trovoada qui a longtemps vécu en exil à Paris.

Au total plus de 60% des 111.222 inscrits ont participé au scrutin qui s'est déroulé dans la "sérénité" selon la mission d'observation de l'Union africaine (UA).

Le vote marque la défaite et sans doute la fin de la carrière du président sortant, Manuel Pinto da Costa, 79 ans dans quelques jours, qui postulait pour un nouveau mandat de cinq ans.

Manuel Pinto da Costa est une survivance de la guerre froide : premier président pendant 15 ans après l'indépendance en 1975 sous l'étiquette à l'époque du Mouvement de libération de Sao Tomé et Principe (MLSTP), il avait alors arrimé son pays au bloc soviétique, avec un régime de parti unique, avant de se convertir à la démocratie dans les années 90.

- 100% électricité - 

Le développement est l'enjeu principal à Sao Tomé où de nombreuses bâtisses coloniales tombent doucement en décrépitude faute d'entretien, le long de chaussées défoncées et peu éclairées la nuit. Les deux-tiers des quelque 195.000 habitants vivent sous le seuil de la pauvreté, nourrissant une diaspora au Portugal, en Angola ou au Gabon.

"Nous avons fait des progrès très importants en termes de démocratie. Mais si on n'arrive pas à résoudre les problèmes de la population, cela peut empêcher la démocratie de se consolider", avait déclaré à la presse le président sortant après avoir voté dimanche.

Populaire - voire "populiste" pour ses détracteurs-, le Premier ministre Patrice Trovoada affirme qu'il va raccorder d'ici deux ans 100% de la population à l'électricité et à l'eau potable.

M. Trovoada se targue d'être au mieux avec les présidents du continent tout proche, de Macki Sall (Sénégal) à Dos Santos (Angola) en passant par Ali Bongo (Gabon).

A moins de deux heures d'avion de villes africaines en plein essor (Luanda, Lagos), le pays ne manque pas d'atouts avec des productions agricoles parmi les meilleures du monde (cacao, café), un potentiel touristique et des prospections pétrolières off shore en partenariat avec des entreprises étrangères.

La position stratégique de l'île au c½ur du golfe de Guinée a conduit la radio Voix de l'Amérique à installer près de la capitale une base et des antennes, au risque de susciter chez certains habitants des questions sur leur finalité réelle.

Le FMI a salué une croissance moyenne de 4% depuis 2012 et une inflation en forte baisse. Reste que Sao Tomé dépend toujours de l'aide internationale à 90% pour ses besoins vitaux.

"Nous ne couvrons que 10% de nos besoins", s'afflige une figure de la société civile, qui déplore aussi des détournements réguliers de l'aide internationale.

AFP

Ses derniers articles: Ethiopie: la famine menace alors que l'argent des humanitaires s'épuise  Maroc: les critiques se multiplient contre la "répression" dans le nord  Coupe des Confédérations: Achille le chat remplace Paul le Poulpe 

pouvoir

AFP

Nouveau coup de force du pouvoir zambien qui suspend des députés d'opposition

Nouveau coup de force du pouvoir zambien qui suspend des députés d'opposition

AFP

Zimbabwe: le procureur général remercié et inculpé d'abus de pouvoir

Zimbabwe: le procureur général remercié et inculpé d'abus de pouvoir

AFP

Dans l'Egypte de Sissi, le pouvoir s'en prend aux sites internet

Dans l'Egypte de Sissi, le pouvoir s'en prend aux sites internet

présidentielle

AFP

Côte d'Ivoire: retour dans son parti d'un ex-candidat

Côte d'Ivoire: retour dans son parti d'un ex-candidat

AFP

Kenya: huit candidats approuvés pour la présidentielle d'août

Kenya: huit candidats approuvés pour la présidentielle d'août

AFP

Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux

Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux

victoire

AFP

CAN-2019: victoire sud-africaine au Nigeria, la Côte d'Ivoire battue

CAN-2019: victoire sud-africaine au Nigeria, la Côte d'Ivoire battue

AFP

Au Lesotho, victoire de l'ex-premier ministre Thabane, contraint

Au Lesotho, victoire de l'ex-premier ministre Thabane, contraint

AFP

De retour d'exil, l'ex-Premier ministre du Lesotho vise la victoire

De retour d'exil, l'ex-Premier ministre du Lesotho vise la victoire