mis à jour le

Des forces de sécurité tunisiennes contrôlent un véhicule à proximité de la frontière libyenne, le 10 mars 2016. FATHI NASRI/AFP
Des forces de sécurité tunisiennes contrôlent un véhicule à proximité de la frontière libyenne, le 10 mars 2016. FATHI NASRI/AFP

La France craint l'infiltration de djihadistes nord-africains sur son sol

Un rapport parlementaire sur la lutte anti-terroriste a été rendu public par l'Assemblé nationale française le 5 juillet

Huit mois après les attaques terroristes qui avaient touché Paris et de Saint-Denis le 13 novembre 2015, un rapport parlementaire sur la lutte anti-terroriste a été rendu public par l'Assemblée nationale française le 5 juillet. La prise d'otages du Bataclan y est, par exemple, racontée avec minutie via de nombreux récits de membres des forces de sécurité qui sont intervenus sur place. Mais un autre détail intéresse le site d'information marocain Telquel. 

À lire aussi: Le cœur du terrorisme international bat au nord du Maroc

Ce dernier rapporte que le directeur général de la sécurité intérieure français (DGSI), Patrick Calvar, considère comme probable des tentatives d'infiltrations de terroristes nord-africains sur le sol français. 

«Nous ne devons plus raisonner en termes de Français ou de personnes résidant en France mais de francophones. Des milliers de Tunisiens, des milliers de Marocains et d’Algériens peuvent être projetés sur notre territoire», estime le directeur Patrick Calvar.

Les combattants francophones se côtoient sur place

Selon le patron de la DGSI, cela s'explique notamment par le fait que les francophones qui combattent dans les rangs du groupe terroriste de l'Etat islamique sont regroupés dans les mêmes cellules – les fameuses «katibat». Des Français, Belges, Tunisiens ou Marocains s'y côtoient notamment. Les Tunisiens sont les combattants étrangers les plus nombreux à avoir rejoint Daech (l'acronyme arabe de l'Etat islamique), comme nous l'expliquions sur Slate Afrique

À lire aussi: Comment la Tunisie est devenue un foyer de recrutement pour l'EI

«Une analyse qui a poussé l’un des rapporteurs, Sébastien Pietrasanta, à proposer la création d’une agence nationale de lutte antiterroriste chargée de la menace francophone et non seulement française», ajoute Telquel. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Etat islamique

Zone de guerre

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

Djihadisme

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Djihadisme

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

terrorisme

Djihadisme

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Terrorisme

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

Dark Tourism

En Somalie, le succès bizarre du tourisme des ruines de la guerre civile

En Somalie, le succès bizarre du tourisme des ruines de la guerre civile