mis à jour le

Un enfant marche près du peloton du Tour du Cap, en Afrique du Sud. RODGERBOSCH / AFP
Un enfant marche près du peloton du Tour du Cap, en Afrique du Sud. RODGERBOSCH / AFP

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

Du Tour de France aux écoles du Limpopo, l'équipe Dimension Data et la fondation Qhubeka oeuvrent pour rendre le vélo plus populaire.

En ngungi, qhubeka signifie «progresser». C’est aussi le nom de la fondation qui parraine l’équipe cycliste sud-africaine Dimension Data. Une belle histoire sportive et une progression fulgurante depuis les débuts de l'équipe en ligue régionale, jusqu’à devenir l’an dernier le premier team africain à participer au Tour de France, avec dans ses rangs des coureurs comme le Britannique Steve Cummings ou le Norvégien Boasson Hagen. Cette année, elle a gravi un échelon de plus en enrôlant Mark Cavendish, vainqueur de trois étapes depuis le départ du Tour et porteur du maillot Jaune une journée.

Mais c’est aussi sur ses jeunes coureurs maison que l’équipe mise pour rayonner. «Quand nous avons pensé à créer cette équipe, nous sommes allés chercher les meilleurs cyclistes d’Afrique», explique Hein Badenhorst, l’entraîneur de l’équipe, dans une interview à CNN. Et notamment de brillants Érythréens, comme Daniel Teklehaimanot, qui avait fait sensation au dernier Tour de France, en héritant du maillot à pois de meilleur grimpeur pendant quatre étapes. Son compatriote Merhawi Kudus n’a que 22 ans, mais il est l’un des grands espoirs du cyclisme africain. Lors du Tour de France 2015, ce duo avait écrit l'histoire. Il s'agissait en effet des premiers coureurs noirs africains à participer à la course cycliste la plus prestigieuse au monde, comme on le racontait sur Slate Afrique

Daniel Teklehaimanot (g.) et Merhawi Kudus au Tour de France 2015 (Filip Bossuyt / Flickr)

Mais ce n’est pas encore assez. «Si nous voulons atteindre notre rêve africain, nous avons besoin de plus de cyclistes à travers l’Afrique», dit à CNN Doug Ryder, manager général de Dimensions Data. Et pour cela l’équipe veut relancer la pratique du vélo dans son pays d’origine, l’Afrique du Sud. Dans le Limpopo, région orientale gangrenée par la pauvreté, les cyclistes sont rares.

À lire aussi: Sur le Tour de France, le lien étroit entre les coureurs érythréens et la dictature

«Si vous regardez bien, personne ne roule à vélo, car ça signifie que vous n’avez pas assez d’argent pour vous payer une voiture», ajoute Doug Ryder.

«Le vélo a changé ma vie»

Le problème est encore plus flagrant lorsqu’il s’agit des enfants, qui sont 12 millions en Afrique du Sud à se rendre chaque matin à l’école à pied, parfois pendant plus d’une heure, selon le site de la fondation. Un frein pour l’éducation, puisque seule la moitié des enfants étudie jusqu’au secondaire. La fondation Qhubeka et l’entreprise Dimensions Data se sont donc lancées dans le projet Urban Scholar Bicycle, qui consiste à offrir aux élèves des zones défavorisées des vélos et à leur apprendre à s'en servir.

Dans le township d’Alexandra, à Johannesburg, près de 360 élèves ont bénéficié de l’opération. Et depuis le début du projet il y a deux ans, Qhubeka a donné 65 000 vélos à 50 écoles du pays. «Notre objectif est toujours le même. Il y a 12 millions d'enfants qui vont à l'école à pied en Afrique du Sud, et nous voulons changer ça. L'éducation est la clé pour réussir sa vie», disait Anthony Fitzhenry, fondateur de Qhubeka, en 2013. La fondation propose d’ailleurs aux coureurs du pays de participer à la Qhubeka 5000, sa grande course le 15 et le 16 juillet. Chaque kilomètre parcouru sera parrainé par des sponsors, dont l’argent servira à financer 5000 vélos pour les enfants d’Afrique du Sud.

«Le vélo a changé ma vie, raconte Olwethu, une lycéenne de 18 ans, dans une vidéo de la fondation. Il m’a appris à être courageuse, à vaincre mes peurs. Il faut être très courageuse pour prendre le vélo quand on est une fille, car beaucoup de gens pensent que c’est pour les hommes.» Simphiwe, 12 ans, raconte lui comment le vélo lui permet d'être dans de meilleures conditions pour ses études. «Le vélo m'aide à aller vite à l'école et à rentrer plus tôt pour faire mes devoirs. Plus tard, je veux devenir pilote pour voyager dans d'autres pays et voir le monde.»

Mais si la fondation Qhubeka participe à l'amélioration du quotidien de milliers d'enfants, la fondation espère aussi tirer les fruits de sa politique pour son équipe professionnelle. Au sein de l'équipe Dimension Data, tout le monde rêve de dénicher le premier africain noir qui remportera le Tour de France. Le sprinter Marc Cavendish a parfaitement résumé l'était d'esprit du team, au soir de son premier succès en ce mois de juillet 2016:

«Dans les dix prochaines années, on verra un Africain marcher très fort. Je ne peux pas dire quand avec précision mais le premier très grand coureur d’origine noire est dans notre équipe, il a un talent phénoménal. L’histoire et la culture du cyclisme existent en Europe depuis cent ans. C’est nouveau en Afrique.»

Paul Verdeau

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: À Paris, la diaspora gabonaise évacue sa colère et sa peur  Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué  Comment le chef de la police israélienne justifie les contrôles fréquents des Juifs éthiopiens 

cyclisme

Fail

Un cycliste professionnel décédé sélectionné en équipe du Cameroun

Un cycliste professionnel décédé sélectionné en équipe du Cameroun

Vélo

Un premier noir africain au Tour de France, symbole de la montée du cyclisme africain

Un premier noir africain au Tour de France, symbole de la montée du cyclisme africain

Rodolph TOMEGAH

Cyclisme : Pas de compétition de piste pour Cavendish cette année

Cyclisme : Pas de compétition de piste pour Cavendish cette année

école

Education

Le numérique est-il vraiment une révolution pour l’éducation en Afrique?

Le numérique est-il vraiment une révolution pour l’éducation en Afrique?

AFP

Mali: une école saccagée et incendiée par des jihadistes présumés

Mali: une école saccagée et incendiée par des jihadistes présumés

AFP

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

pauvreté

Niger

Quand la ruée vers l'or devient le seul horizon de la jeunesse du Sahel

Quand la ruée vers l'or devient le seul horizon de la jeunesse du Sahel

AFP

RDC: après les plantations Unilever, un rêve contre la pauvreté

RDC: après les plantations Unilever, un rêve contre la pauvreté

AFP

Youssou Ndour combat le paludisme pour combattre la pauvreté

Youssou Ndour combat le paludisme pour combattre la pauvreté