mis à jour le

Netanyahu en Afrique pour une tournée "historique"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu entame lundi en Ouganda une rare tournée de quatre jours en Afrique sub-saharienne, dans le but de réchauffer les relations israélo-africaines et de marquer le 40e anniversaire de la mort de son frère dans une opération commando à l'aéroport d'Entebbe.

"Je pars maintenant pour une visite historique en Afrique", a déclaré M. Netanyahu dans un communiqué juste avant son départ, rappelant qu'il s'agissait de la première visite d'un Premier ministre israélien en Afrique sub-saharienne "depuis des décennies".

Dans les années 60, de nombreux pays africains avaient en effet pris leurs distances avec Israël en raison des guerres de l'Etat hébreu avec ses voisins entre 1967 et 1973 et des liens unissant Tel Aviv au régime d'apartheid en Afrique du Sud.

Après l'Ouganda, M. Netanyahu se rend au Kenya, en Ethiopie et au Rwanda.

"Israël a été mis sur liste noire en Afrique, nous avons été écartés en raison de pressions politiques de la part de beaucoup de pays dans lesquels nous étions impliqués dans les années 60 et 70 et cela a mis du temps à changer", a commenté M. Netanyahu dans un entretien au quotidien ougandais Daily Monitor. "Pourquoi ne pas changer cette absurdité ?", a-t-il ajouté.

Car Israël cherche aussi à s'assurer le soutien des pays africains dans les institutions internationales, où il fait l'objet de vives critiques liées à l'occupation des Territoires palestiniens ou à ses activités nucléaires.

M. Netanyahu avait indiqué en février avoir accepté l'invitation de dirigeants africains à se rendre sur le continent aux alentours du 40e anniversaire de l'opération menée le 4 juillet 1976 par des commandos israéliens pour libérer les passagers d'un vol Tel-Aviv/Paris détourné à Entebbe et dans laquelle son frère avait péri.

- '19 coups de canon' -

"Le Premier ministre d'Israël arrivera à 13H00 (10H00 GMT) et nous lui accorderons un salut de 19 coups de canon avant de procéder aux célébrations du 40e anniversaire au terminal du vieil aéroport", a déclaré à l'AFP Henry Okello, ministre d'Etat ougandais en charge des Affaires étrangères.

Selon le programme officiel, M. Netanyahu participera ensuite à un mini-sommet régional sur la sécurité et le "terrorisme", rassemblant les chefs d'Etat kényan, rwandais, éthiopien, sud-soudanais, zambien et malawite.

"Un voyage comme celui-ci est très important d'un point de vue diplomatique, économique et sécuritaire, et je suis ravi qu'Israël retourne en Afrique par la grande porte", a soutenu M. Netanyahu avant de quitter Israël lundi matin.

Le gouvernement israélien a récemment approuvé une proposition d'ouvrir des bureaux de l'Agence israélienne pour le développement international dans les quatre pays que le Premier ministre visitera. Cette agence partage avec les pays en voie de développement les technologies et le savoir-faire israéliens.

Selon le bureau de M. Netanyahu, une enveloppe de 13 millions de dollars (11,7 millions d'euros) sera consacrée au "renforcement des relations économiques et de la coopération avec les pays Africains". Elle inclut notamment une formation dans les domaines de la "sécurité nationale" et de la santé.

Ce voyage aura également une signification personnelle particulière pour M. Netanyahu, 40 ans après la mort de son frère Yonatan, qui commandait l'opération pour libérer les passagers et l'équipage du vol Tel-Aviv/Paris détourné par des Palestiniens et des Allemands.

"Cette visite inclut une rencontre émouvante à Entebbe", a souligné M. Netanyahu. En 2005, alors qu'il n'était pas encore à la tête du gouvernement, M. Netanyahu s'était rendu en Ouganda et avait dévoilé une plaque à la mémoire de son frère.

Quelque 500 personnes, dont des anciens soldats ayant participé à l'opération, assisteront à la cérémonie placée sous très haute sécurité. Le dispositif mis en place inclut une surveillance aérienne et des patrouilles sur le lac Victoria.

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: 26 morts, le sud-est dans une nouvelle spirale de violences  Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes  Crise au Togo: Lomé retrouve le calme, Sokodé "ville fantôme" 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: un "troisième homme" pour la succession de Zuma

Afrique du Sud: un "troisième homme" pour la succession de Zuma

AFP

Afrique du Sud: l'avenir judiciaire du président Zuma s'obscurcit

Afrique du Sud: l'avenir judiciaire du président Zuma s'obscurcit

AFP

Mondial-2018: Afrique du Sud-Sénégal rejoué le 10 novembre

Mondial-2018: Afrique du Sud-Sénégal rejoué le 10 novembre

tournée

AFP

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion

AFP

A Johannesburg, la NBA s'offre une tournée de prestige

A Johannesburg, la NBA s'offre une tournée de prestige

AFP

Afrique du Sud: Zuma interrompt une tournée du ministre des Finances

Afrique du Sud: Zuma interrompt une tournée du ministre des Finances