mis à jour le

Oscar Pistorius marche sans ses prothèses au tribunal de Pretoria, le 15 juin 2016. SIPHIWE SIBEKO / AFP
Oscar Pistorius marche sans ses prothèses au tribunal de Pretoria, le 15 juin 2016. SIPHIWE SIBEKO / AFP

VIDEO. Pour échapper à 15 ans de prison, Oscar Pistorius enlève ses prothèses

L'ancien athlète paralympique sud-africain est jugé une deuxième fois par la justice sud-africaine pour le meurtre de sa petite amie.

C'est une image qui mêle beaucoup de sentiments bizarres. Oscar Pistorius, l'ancienne icône mondiale du sport paralympique qui avait gagné le respect de tous en participant à des courses pour athlètes valides aux JO de Londres en 2012, est jugé en appel par la justice sud-africaine qui l'accuse d'e meurtre sur son ex-petite amie, Reeva Steenkamp, qu'il avait abattu chez lui en pleine nuit. Durant son premier procès, il avait expliqué qu'il l'avait prise pour un voleur s'étant introduit dans la maison. Il avait tiré quatre balles à travers la porte des toilettes où elle s'était réfugiée.

À lire aussi: Oscar Pistorius suit des cours de droit à l'université de Londres

Mercredi 15 juin, pour tenter d'échapper à une peine de 15 ans de prison, Oscar Pistorius a fait quelque chose auquel pas grand-monde ne s'attendait. Comme le rapporte le site Quartz, le Sud-africain a enlevé ses prothèses au tribunal, pour montrer à l'audience ses jambes amputées au niveau des tibias.

Son avocat Barry Roux a justifié à sa manière ce geste:

«Je ne veux pas jouer sur son handicap, mais l'heure est venue de jeter un regard neuf sur lui. Il m'a dit qu'il était très embarrassé de faire ça, mais il sait que c'est important.»

Sur la vidéo, on peut voir Oscar Pistorius qui prend appui sur des bancs en bois pour tenir en équilibre lorsqu'il esquisse quelques pas sans l'aide de ses prothèses. 

Dans cette affaire, Oscar Pistorius a déjà purgé une peine d'un an de prison ferme sur une peine de cinq ans d'enfermement, pour homicide involontaire. Il est depuis en résidence surveillée. L'issue de ce second procès sera connue le 6 juillet. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Oscar Pistorius

Afrique du Sud

Oscar Pistorius suit des cours de droit à l'université de Londres

Oscar Pistorius suit des cours de droit à l'université de Londres

Afrique du Sud

La Cour suprême sud-africaine compare l'affaire Pistorius à un drame shakespearien

La Cour suprême sud-africaine compare l'affaire Pistorius à un drame shakespearien

Oscar Pistorius

«Je vais perdre» a déclaré par inadvertance l'avocat d'Oscar Pistorius

«Je vais perdre» a déclaré par inadvertance l'avocat d'Oscar Pistorius