mis à jour le

Des Egyptiens allument des bougies en l'hommage des victimes du crash, le 26 mai 2016 au Caire. KHALED DESOUKI / AFP
Des Egyptiens allument des bougies en l'hommage des victimes du crash, le 26 mai 2016 au Caire. KHALED DESOUKI / AFP

À l'écart des radars médiatiques, où en est l'enquête sur le vol EgyptAir?

Une course contre-la-montre est engagée pour retrouver les boîtes noires du vol MS804 avant qu'elles ne cessent d'émettre.

Le 19 mai, le vol MS804 de la compagnie EgyptAir disparaissait brutalement des radars au-dessus de la Méditerranée. Le crash de l'appareil, qui transportait 66 personnes dont 40 Egyptiens et 15 Français, sera vite avéré. Mais, presque un mois après la catastrophe, les enquêteurs butent toujours sur la cause du crash. La raison? Les boîtes noires de l'appareil, qui ont enregistré les derniers échanges entre les pilotes dans le cockpit, n'ont toujours pas été retrouvées. Et sans elles, difficiles de mettre un doigt sur ce qui a mis au tapis l'Airbus A320. Acte criminel ou grave incident technique? 

À lire aussi: Avec le gouvernement égyptien, on risque ne pas connaître toute la vérité du vol MS804 avant longtemps

Après les quelques jours d'emballement médiatique qui ont suivi le crash de l'avion et la localisation des débris au large des côtes égyptiennes, les investigations se poursuivent pour le moment dans un relatif silence médiatique pour une raison assez simple: il n'y a quasiment aucune information à se mettre sous la dent. Une analyse des données de Google montre d'ailleurs qu'après un pic de recherches fin mai, le mot «EgyptAir» est beaucoup moins recherché par les internautes depuis le début du mois de juin. 

 

Mais, l'enquête a tout de même permis d'éclaircir de nouveaux éléments ces derniers jours. Le point sur la situation.

Les boîtes noires vont bientôt cesser d'émettre

C'est le composant de l'Airbus A320 d'EgyptAir le plus précieux aux yeux des enquêteurs. Les recherches en mer se concentrent sur les boîtes noires de l'appareil, des enregistreurs des données de vol et des conversations du cockpit. Leur analyse devrait permettre de déterminer ce qui a causé la chute brutale du vol MS804. Problème: les boîtes noires, qui n’ont toujours pas été retrouvées, cesseront d’émettre le 24 juin, selon un communiqué de la commission d'enquête égyptienne publié lundi et cité par Le Monde

Le 1er juin, le bateau français Laplace avait pourtant capté un signal émis par l'une des boîtes noires localisée avec une précision d'un ou deux kilomètres, rapportait l'agence de presse AP. Un second navire français, le John Lethbridge, équipé d'un sonar pouvant détecter des débris à plus de 6.000 mètres de profondeur, a été dépêché sur place. Mais près de deux semaines après ce premier signal, les équipes de recherches n'ont toujours pas pu mettre la main sur les boîtes noires qui reposent à une profondeur de 3.000 mètres dans la Méditerranée. Un robot sous-marin est également utilisé pour les recherches. 

Il est important de noter que si les boîtes noires de l'appareil arrêteront de diffuser leur signal par ultrason à partir du 24 juin, les données qu'elles contiennent seront toujours exploitables. Les boîtes noires de l'appareil Air France qui s'était abîmé en mer lors d'un vol Rio-Paris le 1er juin 2009 n'avaient ainsi été découvertes que près de deux ans plus tard, en mai 2011, grâce à un important dispositif de recherche, comme le raconte le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA). L'analyse des données avait permis de comprendre les causes de la catastrophe. 

La piste de l'explosion n'est plus privilégiée

Deux grandes hypothèses se dessinaient depuis les premières heures de l'enquête. L'une défendue par les enquêteurs grecs qui affirmaient, à partir des dernières données satellites de l'avion, que l'appareil avait effectué un changement brutal de direction puis un tour sur lui-même suite à une série d'incidents techniques à bord – sans pouvoir affirmer quelle est la cause de cette panne – avant de se crasher; l'autre avancée par les autorités égyptiennes pour qui une explosion, accidentelle ou non, avait entrainé la chute du vol MS804. 

Les visages des 66 victimes du vol EgyptAir affichés sur un mur du Caire, le 26 mai 2016. KHALED DESOUKI / AFP

Mais comme l'explique le média américain The Wall Street Journal mardi 14 juin, les enquêteurs égyptiens se sont alignés sur la version grecque en affirmant que l'avion avait effectué une série de changements de direction avec un virage à 90 degrés à gauche puis de 360 degrés à droite, avant de s'abîmer en mer. 

«Les découvertes des Egyptiens confirment les rapports précédents faits par les officiels grecs à propos des dernières secondes du vol, mais qui avaient été initialement rejetés par les autorités égyptiennes qui suggéraient que le contact avait été perdu de manière plus abrupte», note The Wall Street Journal

Une volte-face égyptienne qui rappelle celui fait par Le Caire suite à l'explosion en plein vol d'un avion russe de la compagnie Metrojet au-dessus du désert du Sinaï. Les autorités américaines, russes et britanniques avaient assez vite conclu à un attentat revendiqué par Daech, alors que l'Egypte avait nié pendant plusieurs semaines cette version

Comme on l'écrivait déjà sur Slate.fr au début de l'enquête:

«S'il y a bien une chose dont on peut être à peu près certain pour le moment dans la disparition du vol MS804, c'est que l'Égypte, dirigée d'une main de fer depuis 2013 par l'ancien militaire Al-Sissi, ne communiquera pas de manière transparente toutes les informations qu'elle détiendra dans cette affaire.»

Camille Belsoeur

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: Au Kenya les chauffeurs Uber vont faire des selfies pour la sécurité de leurs clients  Le réchauffement climatique menace de faire disparaître la mousson au Sahel  Les diamants de sang sont désormais vendus sur Facebook ou Whatsapp 

Egypt Air

EgyptAir

Des débris du vol MS804 retrouvés, dont «un membre humain» et des sièges

Des débris du vol MS804 retrouvés, dont «un membre humain» et des sièges

EgyptAir

La fausse image du crash du vol MS804 diffusée par les médias égyptiens

La fausse image du crash du vol MS804 diffusée par les médias égyptiens

Catastrophe

Le vol EgyptAir MS804 reliant Paris au Caire disparaît dans l'espace aérien égyptien

Le vol EgyptAir MS804 reliant Paris au Caire disparaît dans l'espace aérien égyptien

MS804

Crash aérien

Le mystère se dissipe autour du vol MS804 d'EgyptAir

Le mystère se dissipe autour du vol MS804 d'EgyptAir

EgyptAir

Le carnet de bord du vol MS804 ne mentionnait aucun défaut technique avant son décollage

Le carnet de bord du vol MS804 ne mentionnait aucun défaut technique avant son décollage