mis à jour le

Des enfants albinos jouent dans les bras de leur mère au Malawi, le 27 juin 2015. Crédit photo: erico waga / AFP
Des enfants albinos jouent dans les bras de leur mère au Malawi, le 27 juin 2015. Crédit photo: erico waga / AFP

Au Malawi, les Albinos sont tués pour leurs os

Le corps d'un albinos peut être vendu jusqu'à 75.000 euros.

Dans de nombreux pays africains, les albinos sont rejetés, harcelés et dans le pire des cas, assassinés en raison de leur différence. On en a déjà parlé sur Slate Afrique, notamment sur le cas particulier de la Tanzanie l'un des Etats africains où les albinos subissent le plus de violences. Mais c'est aussi le cas à une large échelle en République démocratique du Congo ou au Sénégal.  

À lire aussi: Les albinos veulent sortir de l’ombre

La situation des albinos est également extrêmement préoccupante au Malawi. Comme le rapporte le média britannique The Economist, les personnes qui souffrent d'un dépigmentation de la peau y sont victimes d'attaques d'une cruauté rare. Le 23 mai, Fletcher Masina est devenu officiellement – mais le chiffre est sûrement sous-estimé – le dix neuvième albinos tué en raison de sa couleur de peau. 

Des attaques récentes

«Les meurtres sont barbares. Les corps sont abandonnés sous des branches d'arbres coupées et les organes sont arrachés», rapporte froidement The Economist. Les tombes d'albinos sont également pillées et les os des victimes dérobés. Une frange de la population croit en effet en les vertus chamaniques des os d'albinos. Une croyance aux conséquences dramatiques. 

Au Malawi, les attaques sont de plus en plus nombreuses. «Dans ce pays relativement pacifique, il n'y avait jamais eu de telles violences contre les albinos. Le Malawi est cependant le voisin de la Tanzanie qui est traditionnellement touché par des attaques», ajoute The Economist. 

L'AFP rapportait en 2015 qu'un corps d'albinos peut se vendre jusqu'à 75.000 euros. 

«Le prix élevé d'un corps d'albinos montre que des élites politiques et économiques sont impliquées dans les meurtres d'albinos», estime-t-elle, rappelant qu'un corps d'albinos peut se vendre jusqu'à 75.000 dollars. Alors que cette maladie héréditaire ne frappe qu'un Occidental sur 20.000, un Tanzanien sur 1.400 en est atteint, en raison notamment des mariages consanguins, explique l'AFP qui s'appuie sur des propos d'experts. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle  L'île où les millionnaires africains deviennent encore plus riches  La dernière monarchie absolue d'Afrique veut interdire le divorce