mis à jour le

Photo by Luigi Bennett/ImageSA
Photo by Luigi Bennett/ImageSA

PHOTOS. À la découverte du plus beau marathon au monde

Le Two oceans marathon a lieu chaque année au mois d'avril dans les paysages grandioses qui entourent la ville du Cap en Afrique du Sud.

Oubliez le bitume et la foule des mégalopoles que sont New York, Boston, Berlin, Londres ou Paris. Si, les marathons les plus prestigieux de la planète où accourent chaque année des dizaines de milliers de participants et les meilleurs athlètes d'Afrique de l'Est s'y déroulent, ils font pâle figure à côté du Two oceans marathon qui se court autour de la ville du Cap à la pointe sud du continent africain. Cette course a la particularité de relier via une boucle l'océan Atlantique à l'océan Indien (même si en réalité la limite virtuelle de ce dernier se trouve un peu plus à l'est sur la côte). Au menu: des paysages somptueux, dont les montagnes du massif de Table Mountain qui se jette de ses 1.000 mètres d'altitude dans l'océan. 

Photo by ImageSA

Le départ de la course se fait au petit matin à 6h30 dans la ville de Cape Town. Le parcours est en réalité de 56km (contre 42km pour un marathon classique). La course a été créée au début des années 1970, et à l'époque la distance marathon n'était pas encore le standard universel. 

Photo by Luigi Bennett/ImageSA

Les athlètes se dirigent d'abord au sud de la ville jusqu'à atteindre la côte est de la péninsule du Cap. Ensuite, dans le sens des aiguilles d'une montre, le parcours emmènent les coureurs sur le littoral Atlantique, situé à quelques kilomètres de là de l'autre côté de la péninsule. Puis, le marathon remonte vers la ville du Cap en coupant à travers le parc national de Table Mountain. 

Photo by Luigi Bennett/ImageSA

Photo by Ark Images

C'est la partie la plus difficile du parcours. Contrairement aux profils plats des marathons de Boston, Londres ou Berlin, le Two oceans marathon se termine par une succession de montées de plusieurs centaines de mètres de dénivelé. Une originalité qui fait sa renommée. 

Le profil de la course. Capture d'écran Google map/The Guardian.

Lors de la première édition, seuls 26 coureurs avaient pris le départ de la course. Ils étaient 11.000 cette année à s'élancer à l'assaut des 56 kilomètres. 

Photo by Ark Images

Les meilleurs bouclent la course en moins de quatre heures. Le record de l'épreuve est de 3h03 minutes et 44 secondes et tient depuis 1988. Il a été réalisé par la légende locale, Thompson Magawana. C'est une heure de plus que le record du monde du «vrai» marathon. Chez les femmes, le temps de référence est de 3h 30 minutes et 36 secondes et est l'oeuvre de la sud-africaine Frith van der Merwe. 

Photo by Ark Images

«Le soutien et les encouragements tout au long du parcours étaient fantastiques et la forte affluence de spectateurs et de musiciens donne le sentiment d'être dans une immense ville lors de ce marathon», écrit sur le site britannique The Guardian, un coureur qui a participé à l'édition 2016.

 Photo by Luigi Bennett/ImageSA

Photo by Ark Images

Ah oui, on oubliait. Le titre de «plus beau marathon du monde», le Two oceans se l'est lui-même accordé. Mais on est tout à fait d'accord avec les organisateurs.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

marathon

AFP

Marathon de New York: Ghebreslassie poursuit son ascension

Marathon de New York: Ghebreslassie poursuit son ascension

JO 1960

Le jour où un Éthiopien a marché sur Rome et renversé le cours de l'histoire

Le jour où un Éthiopien a marché sur Rome et renversé le cours de l'histoire

Athlétisme

Le Kenya a les meilleurs athlètes, il veut maintenant produire les meilleures chaussures

Le Kenya a les meilleurs athlètes, il veut maintenant produire les meilleures chaussures