mis à jour le

Une momie découverte dans la Vallée des rois en novembre 2015. Crédit photo: KHALED DESOUKI / AFP
Une momie découverte dans la Vallée des rois en novembre 2015. Crédit photo: KHALED DESOUKI / AFP

De mystérieux tatouages découverts sur des momies de femmes en Egypte

On ne connaît pas encore leur signification exacte, mais ça a été sûrement très douloureux.

Qui a dit que les pyramides étaient un lieu austère, dédiées à l'au-delà et aux pharaons défunts? Des scientifiques ont découvert des momies couvertes de tatouages représentant sur un lieu situé à proximité de la célèbre Vallée des rois e Egypte. Les motifs dessinés sur les corps momifiés représenteraient des signes religieux et les dépouilles datent de 1700 à 1300 avant Jésus-Christ, rapporte la revue scientifique Nature.   

À lire aussi sur Slate Afrique: Des millions de chiens momifiés découverts dans des catacombes en Egypte

«Vous pouvez regarder cette femme de n'importe quel point de vue différent, vous verrez toujours une paire d'yeux divins qui vous fixeront», a déclaré la bioarchéologiste Anne Austin de l'université américaine de Stanford, qui a présenté la découverte en avril devant l'Association américaine de physique des anthropologues. 

Pour découvrir ces tatouages antiques, Anne Austin et son équipe ont utilisé la technique de l'imagerie infrarouge, qui permet de déceler des motifs non-visibles à l'oeil nu. Certaines momies avaient plus de 30 tatouages différents gravés sur leur corps. 

«Extrêmement douloureux»

Selon Nature, les tatouages identifiés jusqu'ici représentent des symboles religieux puissants: «Beaucoup, comme les vaches, sont associés à la divinité Hathor, un des plus importants dieux de l'ancienne Egypte». Les symboles de la gorge et des bras pourraient avoir été dessinés pour donner aux femmes tatouées une «secousse magique alors qu'elles chantaient ou jouaient de la musique lors de rituels destinés à Hathor.»

Selon Emily Teeter, une égyptologue à l'université de Chicago, les tatouages pourraient aussi être une expression publique de la piété de ces femmes. «Nous ne savions rien de ce moyen d'expression avant», précise t-elle. Moins joyeux, ces tatouages pourraient avoir été très longs à dessiner sur les corps et donc aussi «extrêmement douloureux», note Nature. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Pharaons

Un sex shop dans la pyramide

Non, Cléopâtre n’était pas accro au vibromasseur

Non, Cléopâtre n’était pas accro au vibromasseur

Bon appétit!

Voici le repas type dans l'Egypte antique

Voici le repas type dans l'Egypte antique

Histoire

Comment les pharaons fabriquaient leur bière

Comment les pharaons fabriquaient leur bière

pyramides

Sous les pyramides

Une momie égyptienne vieille de 2.200 ans souffrait d'ostéoporose

Une momie égyptienne vieille de 2.200 ans souffrait d'ostéoporose

Météorite

«Le fer venu du ciel», ressource précieuse de l'Egypte antique

«Le fer venu du ciel», ressource précieuse de l'Egypte antique

Liberté publique

Le poignard en métal extraterrestre de Toutankhamon en dit beaucoup sur l'Egypte antique

Le poignard en métal extraterrestre de Toutankhamon en dit beaucoup sur l'Egypte antique