mis à jour le

Soudan: un avocat dénonce une descente de la sécurité dans son bureau

Un avocat et militant des droits de l'Homme connu au Soudan, Nabil Adib, a indiqué que les forces de sécurité avaient arrêté jeudi six étudiants lors d'une descente dans son cabinet à Khartoum.

Le puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) a en outre mené un raid contre sa maison, qui jouxte son bureau, a déclaré M. Adib à l'AFP.

"J'étais en réunion avec des étudiants contre lesquels l'administration de l'université de Khartoum a pris des mesures lorsque des officiers (du NISS) ont brusquement pénétré dans mon bureau", a-t-il raconté. "Ils avaient des kalachnikovs et criaient. Ils ont ensuite emmené des étudiants et emporté des dossiers".

Selon lui, deux avocats travaillant avec lui et deux employés ont été également interpellés mais relâchés plus tard.

Le sort des étudiants interpellés demeurait inconnu en soirée.

Les autorités soudanaises n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour un commentaire.

Les forces de sécurité sont souvent accusées de harceler et d'arrêter des militants des droits de l'Homme, des opposants politiques et des journalistes.

La situation des droits de l'Homme au Soudan est régulièrement dénoncée par les ONG, Amnesty International estimant que la liberté d'expression, d'association et de réunion y est "soumise à des restrictions sévères".

AFP

Ses derniers articles: Le monde compte plus de 40 millions d'esclaves  Niger: trois militants innocentés après une manifestation violente  Opposition en RDC: un cadre empêché de quitter le pays, deux militants "enlevés" 

avocat

AFP

Avocat français enlevé

Avocat français enlevé

AFP

Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant

Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant

AFP

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

sécurité

AFP

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

AFP

Le Ghana veut améliorer la sécurité des stations-service après des explosions

Le Ghana veut améliorer la sécurité des stations-service après des explosions

AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre