mis à jour le

Effondrement d'un immeuble

La mère du bébé de sept mois qui avait été extirpé vivant des décombres quatre jours après l'effondrement d'un immeuble dans un quartier pauvre de Nairobi, a été retrouvée morte, ont annoncé mercredi les services de secours kényans.

Le père a confirmé que "la mère du bébé est morte et avait été retrouvée à quelques mètres de l'enfant", a expliqué lors d'une conférence de presse Pius Masai, le chef de l'unité nationale de gestion des catastrophes naturelles.

Le bilan de la catastrophe est désormais de 26 morts, trois nouveaux corps ayant été découverts au cours des 24 dernières heures dans les ruines de cet immeuble qui s'est effondré vendredi dernier. Mais ce bilan pourrait encore s'alourdir car près de 80 personnes manquent toujours à l'appel.

Les efforts pour trouver des survivants se poursuivaient mercredi. Et les équipes de secours espéraient avoir achevé de fouiller les décombres d'ici le week-end.

La petite miraculée, dénommée Dealeryn Saisi Wasike, avait été retrouvée mardi après avoir passé près de 80 heures dans "une bassine, enveloppée dans une couverture", selon la Croix-Rouge.

Elle n'était pas blessée, et après avoir été brièvement hospitalisée, elle avait été confiée à son père, qui ne connaissait alors pas encore le sort de son épouse et avait dit "prier pour qu'elle soit en vie".

L'immeuble de six étages s'est affaissé sur lui-même dans le quartier populaire de Huruma, dans le nord-est de la capitale kényane, en raison de pluies torrentielles et de la mauvaise qualité de la construction.

Le bâtiment effondré, livré il y a deux ans, avait été construit près d'une rivière et avait été frappé d'un arrêté de démolition. Mais cette décision n'avait été ni respectée, ni mise en application par les autorités.

Cinq personnes arrêtées en lien avec cette catastrophe, deux frères propriétaires du bâtiment et trois responsables administratifs, ont été libérés mercredi sous caution.

Plusieurs bâtiments se sont effondrés ces dernières années à Nairobi et dans d'autres villes du Kenya, en pleine vague d'euphorie immobilière et de constructions tous azimuts. La qualité des matériaux ou la vitesse excessive de construction sont régulièrement mises en cause, ainsi que la capacité de promoteurs peu scrupuleux à contourner la réglementation moyennant des pots-de-vin.

AFP

Ses derniers articles: CAN: le Ghana sur la route des quarts, l'Egypte au rebond  Migrations: l'UE envisage une "ligne de protection" dans les eaux libyennes  Des chefs d'Etat africains contraints de céder le pouvoir 

bébé

AFP

Effondrement d'un immeuble

Effondrement d'un immeuble

AFP

En Afrique du Sud, verdict attendu pour la voleuse de bébé présumée

En Afrique du Sud, verdict attendu pour la voleuse de bébé présumée

AFP

Afrique du Sud: la mère biologique du bébé volé raconte le kidnapping

Afrique du Sud: la mère biologique du bébé volé raconte le kidnapping

décès

AFP

Sénégal : décès du chanteur Ablaye Mbaye

Sénégal : décès du chanteur Ablaye Mbaye

AFP

Afrique du sud: décès d'un célèbre "roi" de l'évasion

Afrique du sud: décès d'un célèbre "roi" de l'évasion

AFP

Algérie: décès d'un journaliste emprisonné pour "offense au président"

Algérie: décès d'un journaliste emprisonné pour "offense au président"

effondrement

AFP

Nouvel effondrement d'une maison au Maroc: deux enfants tués

Nouvel effondrement d'une maison au Maroc: deux enfants tués

AFP

Effondrement meurtrier

Effondrement meurtrier

AFP

Effondrement d'un édifice religieux

Effondrement d'un édifice religieux