mis à jour le

Dioko Kaluyituka, Kazembe Mihayo et Ngandu Kasongo du TP Mazembe, le 14 décembre 2010. REUTERS/Ahmed Jadallah
Dioko Kaluyituka, Kazembe Mihayo et Ngandu Kasongo du TP Mazembe, le 14 décembre 2010. REUTERS/Ahmed Jadallah

Tout Puissant Mazembe, le Barça africain

Depuis quelques années, les Corbeaux congolais planent sur l'Afrique. Avec deux Ligues des Champions de rang, le club de foot mythique de Lubumbashi génère autant de jalousies que de compliments.

L'Europe a le FC Barcelone, l'Afrique a le Tout Puissant Mazembe. Indubitablement, le club congolais, double vainqueur de la Ligue des Champions africaine (2009 et 2010), est la meilleure équipe de club du continent. Avec une recette toute simple: la méthode européenne.

A l'instar de ce qui se fait sur le Vieux Continent, le Tout Puissant Mazembe (TPM) use avec malice du marché des transferts, recrutant les meilleurs joueurs évoluant dans les championnats africains. C'est ainsi que le club de Lubumbashi dispose d'un entraîneur sénégalais mais aussi de cinq joueurs zambiens, de trois Camerounais et d'un Centrafricain. Un groupe cosmopolite qui se trouve renforcé par une pléthore d'internationaux congolais, dont Trésor Mputu, Alain Kaliyutuka ou Robert Muteba Kidiaba. Même le site Internet du club, régulièrement mis à jour, n'a rien à envier aux grosses écuries européennes.

Pas pour rien que le TPM est le premier club africain à atteindre la finale de la Coupe du monde des clubs. L'explication de cette réussite tient en un mot: l'argent. Et un nom: Moïse Katumbi. Homme d'affaires et homme politique congolais, le président des Corbeaux congolais, membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) de Joseph Kabila, le président de la République démocratique du Congo (RDC), est également gouverneur de la province du Katanga, une région riche en minerais (cobalt, diamants, uranium, fer, radium, cuivre).

S'il est l'argentier de la campagne électorale de Kabila en 2006, Katumbi, dont la fortune est estimée à plus de 40 millions d'euros, est surtout apprécié en RDC pour son activité sociale, puisqu'il œuvre régulièrement pour les plus démunis en ouvrant des cantines populaires à Lubumbashi, ou en faisant asphalter les routes et rénover les écoles. Des initiatives qui lui valent une grande popularité. Et un soutien indéfectible des supporters des Corbeaux, qui savent se faire remarquer dans les tribunes par leurs extravagances. Pour la saison 2011-2012, le TPM annonce un budget de 7,3 millions d'euros et a acheté un deuxième avion pour ses déplacements.

Jalousie et corruption

C'est même devant un stade comble, avec 30.000 spectateurs, que le président du Tout Puissant a dénoncé «le complot des ennemis de Mazembe», lors de la disqualification de son équipe de la Ligue des Champions à cause de la fameuse affaire Besala, du nom de Janvier Besala, latéral congolais aligné en quarts de finale aller face au Wydad de Casablanca et qui a poussé l'Espérance Sportive de Tunis à porter plainte à la Confédération africaine de football (CAF), assurant que le joueur leur appartenait toujours. A en croire Katumbi, le club tunisien n'a toujours pas avalé la déculottée infligée lors de la finale de la C1 africaine en 2010 (5-0, 1-1).

«On nous accuse de corruption, mais qui a été corrompu? La presse maghrébine a relayé une affaire des arbitres égyptiens du match Mazembe vs Simba qui auraient perçu 10.000 dollars. Or, jusqu’à ce jour, aucune plainte CAF n’a été déposée, ni à la CAF ni ailleurs. Alors? Chers amis, même la FIFA peut et devrait nous défendre à ce sujet. A la dernière Coupe du monde des clubs, le TP Mazembe était le quantième représentant africain à participer? Seul Mazembe a pu faire respecter le continent africain en allant en finale. Alors soyons sérieux, revoyez tous les matchs. Où avons-nous été avantagés?»

Car autant de réussite attise les convoitises autant que la jalousie. Régulièrement, de sombres affaires viennent ternir le maillot blanc et noir. Avec une certaine constance, le TP Mazembe est accusé de corruption: en 2010, par l'Espérance de Tunis; en 2011, par le Simba Sports Club (Tanzanie). Quand ce ne sont pas les joueurs qui se font remarquer, à l'image de leur buteur et capitaine, Trésor Mputu, suspendu un an en septembre 2010 pour avoir mis un coup de pied à un arbitre lors d'une rencontre amicale au Rwanda.

Des Corbeaux loyaux

Malgré tout, le TP Mazembe conserve un certain pouvoir d'attraction. Et de conservation. En effet, ses meilleurs joueurs, pourtant sollicités par de grosses écuries européennes, les Mputu et autres Kaliyutuka, sont toujours là. Mieux, Rainford Kalaba  et Emmanuel Mbola, tous deux internationaux zambiens, ont quitté l'Europe pour revenir en Afrique.

La raison? Le club d'Englebert est l'un des plus professionnels du continent. Assurés de jouer la Ligue des Champions, les Corbeaux sont de plus payés avec régularité. Et plutôt grassement, puisqu'on estime le salaire de Mputu à près de 8.000 euros ­—ce qui en fait l'un des joueurs les mieux payés du continent. Le seul vrai grand nom à avoir quitté le Stade de la Kenya se nomme Dieumerci Mbokani —sans grande réussite ses derniers temps.

Nicholas Mc Anally

 

A lire aussi

Rien ne vaut le Chan Chan Chan

Tours de passe-passe footballistiques

En Afrique, le foot féminin sort de l'ombre

Le football béninois en quête de repères

Nicholas Mc Anally

Nicholas Mc Anally. Journaliste spécialiste du football africain. Il a collaboré à Afrik-Foot.

Ses derniers articles: Les 10 footballeurs africains de l'année  Les grandes équipes, c'est fini!  Pourquoi Eto'o dit non à son pays 

foot

AFP

RDC: derby franco-congolais du foot et des affaires

RDC: derby franco-congolais du foot et des affaires

AFP

Drogba "se décidera vite" pour briguer la présidence de la Fédération ivoirienne e foot

Drogba "se décidera vite" pour briguer la présidence de la Fédération ivoirienne e foot

AFP

Soudan: rassemblement en soutien

Soudan: rassemblement en soutien

Zambie

AFP

Pollution au plomb en Zambie 25 ans après la fermeture de mines, selon HRW

Pollution au plomb en Zambie 25 ans après la fermeture de mines, selon HRW

AFP

La Zambie suspend une chaîne de télévision proche de l'opposition

La Zambie suspend une chaîne de télévision proche de l'opposition

AFP

La Zambie veut abattre 2.000 hippopotames, les ONG indignées

La Zambie veut abattre 2.000 hippopotames, les ONG indignées

football

AFP

Attentat hautement symbolique en Egypte,

Attentat hautement symbolique en Egypte,

AFP

Un patron du football centrafricain devant la CPI pour crimes de guerre

Un patron du football centrafricain devant la CPI pour crimes de guerre

AFP

Un patron du football centrafricain devant la CPI pour crimes de guerre

Un patron du football centrafricain devant la CPI pour crimes de guerre