mis à jour le

Côte d'Ivoire: le conflit

Les affrontements entre des éleveurs peuls et des agriculteurs, qui se sont déroulés fin mars à Bouna, dans le nord-est de la Côte d'Ivoire, ont fait 33 morts, a déclaré jeudi le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan,.

"Les récents affrontements intercommunautaires des 24 et 25 mars 2016 entre agriculteurs et éleveurs à Bouna ont occasionné un lourd bilan, soit 33 morts, 52 blessés, 2.640 déplacés", a affirmé M. Duncan, à l'ouverture d'un séminaire sur "l'analyse et les préventions des conflits communautaires en Côte d'Ivoire".

Le précédent bilan faisait état de 19 morts dont un gendarme, et 41 blessés dont deux gendarmes.

La question "des conflits communautaires (...) s'ils n'étaient pas relevés, pourrait entraver (...) les fondements même de notre société, notamment l'hospitalité", a averti le Premier ministre ivoirien.

Le séminaire qui doit s'achever vendredi, devra en outre examiner la problématique de "la propriété et la gestion des terres cultivables qui se raréfient de plus en plus".

Fin février, une étude avait révélé que "seulement 4% des terres agricoles sont enregistrées avec un titre de propriété en Côte d'Ivoire", où l'économie est dominée par l'agriculture, une situation à l'origine de conflits fonciers parfois très meurtriers.

Le ministre ivoirien des Ressources animales, Kobenan Adjoumani, a de son côté, estimé que les conflits opposant les éleveurs peuls nomades à la recherche de pâturages pour leurs troupeaux aux agriculteurs, se sont "intensifiés", avec "les besoins nouveaux de terres agricoles (...), les effets néfastes du réchauffement de la planète (qui) réduisent considérablement l'espace réservé à l'élevage". 

"Les affrontements entre les deux communautés ont entraîné de graves conséquences (destruction des biens, abattage anarchique d'animaux, homicides, destruction de plantations et de champs de cultures vivrières)", a-t-il encore indiqué.

Le président ivoirien Alassane Ouattara doit se rendre dans la ville de Bouna, le 30 avril pour une "mission d'apaisement".

AFP

Ses derniers articles: Togo: l’opposition appelle  Lac Tchad: la vie reprend doucement sur les îles malgré la menace Boko Haram  Maroc: manifestation contre les violences sexuelles 

agriculteurs

AFP

Nigeria: 33 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs

Nigeria: 33 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs

AFP

Ghana: Farmerline, l'application qui permet aux agriculteurs de voir grand

Ghana: Farmerline, l'application qui permet aux agriculteurs de voir grand

AFP

Les agriculteurs du nord-est du Nigeria veulent rentrer chez eux

Les agriculteurs du nord-est du Nigeria veulent rentrer chez eux

conflit

AFP

Centrafrique: les grands mammifères, victimes collatérales du conflit

Centrafrique: les grands mammifères, victimes collatérales du conflit

AFP

Baisse des effectifs de l'ONU au Darfour: le conflit est "clos", selon Khartoum

Baisse des effectifs de l'ONU au Darfour: le conflit est "clos", selon Khartoum

AFP

Nigeria: les orphelins du conflit de Boko Haram dans la jungle urbaine

Nigeria: les orphelins du conflit de Boko Haram dans la jungle urbaine

éleveurs

AFP

Nigeria: vingt agriculteurs tués par des éleveurs armés

Nigeria: vingt agriculteurs tués par des éleveurs armés

AFP

Nigeria: Boko Haram attaque une base militaire et tue des éleveurs

Nigeria: Boko Haram attaque une base militaire et tue des éleveurs

AFP

Kenya: 13 morts dans des violences entre éleveurs depuis lundi

Kenya: 13 morts dans des violences entre éleveurs depuis lundi