mis à jour le

Le capitaine de l'équipe de rugby à VII du Kenya à l'aéroport de Nairobi le 19 avril 2016. Crédit photo:TONY KARUMBA / AFP
Le capitaine de l'équipe de rugby à VII du Kenya à l'aéroport de Nairobi le 19 avril 2016. Crédit photo:TONY KARUMBA / AFP

Les rugbymen kenyans victorieux rentrent via un vol Qatar Airways, malaise à Nairobi

La compagnie nationale Kenya Airways est pourtant le sponsor de l'équipe de rugby à VII.

C'est une (toute) petite ombre sur la victoire historique de l'équipe nationale du Kenya de rugby à VII, qui a remporté l'étape du circuit mondial de Singapour dimanche 17 avril. Comme le rapporte le site Quartz, les supporters qui ont accueilli en héros les rugbymen victorieux ont en effet eu la mauvaise surprise de voir atterrir l'équipe nationale à l'aéroport Nairobi à bord d'un appareil de la compagnie Qatar Airways: alors que Kenya Airways est sponsor de l'équipe et le fleuron aérien du pays.

À lire aussi: Vainqueur en rugby à VII, le Kenya ouvre une nouvelle voie pour ce sport en Afrique

Dans un premier temps Kenya Airways a d'ailleurs publié un tweet qui saluait l'arrivée des Shujaa – le surnom de l'équipe nationale de rugby – sur le tarmac de l'aéroport, en prenant soin de ne pas montrer l'avion Qatar Airways à l'image. 

«Notre PDG Mbuvi Ngunze est présent pour accueillir l'équipe du Kenya de rugby à VII.»

Mais de nombreux utilisateurs de Twitter présents sur place ont vite posté des images de l'avion qatari. 

«C'est un très gros échec de Kenya Airways. Pourquoi une équipe sponsorisée par Kenya Airways rentrerait-elle au pays à bord d'un avion Qatar Airways???».

La compagnie de Nairobi s'est justifiée par la suite en expliquant que Qatar Ariways était le sponsor du circuit mondial de rugby à VII. 

«L'équipe de rugby à VII a été ramenée à la maison aujourd'hui par le sponsor du circuit mondial de rugby. Mais Kenya Airways est fier d'être le sponsor des Shujaa».

Mais pour le site Quartz, ceci «est un nouvel exemple d'une série de bourdes faites par la compagnie mieux connue sous le nom de «KQ», son code arien. Après trois ans de pertes, dont un déficit de 255 millions de dollars l'an passé, la plus grosse entreprise de l'histoire du Kenya est en train de réduire de 15% ses effectifs et veut ouvrir son capital pour mettre en place une restructuration coûteuse.»

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Kenya Airways

Psychose

Ebola: les compagnies aériennes n'écoutent plus l'OMS

Ebola: les compagnies aériennes n'écoutent plus l'OMS

rugby

AFP

Décès de la légende du rugby sud-africaine Joost van der Westhuizen

Décès de la légende du rugby sud-africaine Joost van der Westhuizen

AFP

JO-2016: en Tunisie, les exploits au rugby s'écrivent au féminin

JO-2016: en Tunisie, les exploits au rugby s'écrivent au féminin

Rugby à VII

Vainqueur en rugby à VII, le Kenya ouvre une nouvelle voie pour ce sport en Afrique

Vainqueur en rugby à VII, le Kenya ouvre une nouvelle voie pour ce sport en Afrique