mis à jour le

Mali: mort de deux soldats Français des suites de leurs blessures

Deux soldats français sont morts "des suites de leurs blessures" dans le nord du Mali après l'explosion mardi d'une mine contre leur véhicule blindé, qui avait déjà causé la mort d'un soldat mardi, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

"Le président de la République a appris avec une grande tristesse le décès de deux militaires du 511ème régiment du train d'Auxonne des suites de leurs blessures après l'explosion d'une mine contre leur véhicule blindé le 12 avril, qui avait déjà tué un de leurs camarades au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane dont l'objet est la stabilité dans le Sahel et la lutte contre le terrorisme. Il salue avec émotion la mémoire de ces deux soldats français morts pour notre pays", écrit la présidence de la République.

AFP

Ses derniers articles: De plus en plus d'enfants utilisés comme "bombes humaines" au Nigeria, selon l'Unicef  Guinée: au moins 8 morts dans l'éboulement d'une décharge après de fortes pluies  Sierra Leone: l'école engloutie des faubourgs de Freetown 

blessures

AFP

Les blessures physiques mais aussi invisibles des migrants

Les blessures physiques mais aussi invisibles des migrants

AFP

Corneille dévoile pour la première fois ses blessures dans un livre

Corneille dévoile pour la première fois ses blessures dans un livre

AFP

Somalie: un journaliste succombe

Somalie: un journaliste succombe

français

AFP

Burkina: au moins un Français tué, enquête antiterroriste pour assassinat ouverte

Burkina: au moins un Français tué, enquête antiterroriste pour assassinat ouverte

AFP

Le corps démembré d'un Français retrouvé au Maroc

Le corps démembré d'un Français retrouvé au Maroc

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

mort

AFP

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu

AFP

Zimbabwe: un éléphant piétine

Zimbabwe: un éléphant piétine

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort