mis à jour le

Congo: l'opposant Kolélas veut une enquête impartiale sur les violences

Le dirigeant d'opposition congolais Guy-Brice Parfait Kolélas a déclaré mardi à l'AFP qu'il jugeait "bizarre" la version des autorités de Brazzaville sur les violences ayant secoué lundi les quartiers sud de la capitale congolaise et a demandé qu'"une enquête soit menée en toute impartialité" sur cette affaire.

Arrivé deuxième à la présidentielle du 20 mars avec plus de 15% des suffrages, M. Kolélas a par ailleurs dit son étonnement de voir la Cour constitutionnelle rejeter son recours contestant les résultats officiels de ce scrutin au motif qu'il n'aurait pas été déposé dans les temps. "Nous étions dans les délais", a-t-il dit, mais la Cour a compté "le dimanche et le lundi [de Pâques] fériés comme des jours ouvrés".

AFP

Ses derniers articles: La RDC présente une vidéo estimée être celle du meurtre d'experts de l'ONU  Maroc: une journaliste suspendue pour avoir utilisé l'expression "Sahara occidental"  Deux ans de crise violente au Burundi 

enquête

AFP

La RDC enquête sur l'assassinat de deux experts de l'ONU

La RDC enquête sur l'assassinat de deux experts de l'ONU

AFP

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

AFP

Afrique du Sud: enquête après l'empoisonnement de plusieurs lions

Afrique du Sud: enquête après l'empoisonnement de plusieurs lions

violences

AFP

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

AFP

Soudan du Sud: les violences relèvent du "génocide", selon Londres

Soudan du Sud: les violences relèvent du "génocide", selon Londres

AFP

Le rappeur Weld El 15 interpellé pour violences conjugales

Le rappeur Weld El 15 interpellé pour violences conjugales