mis à jour le

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

Dix villes de l'ouest de la Libye ont annoncé jeudi leur soutien au gouvernement d'union nationale parrainé par l'ONU et qui s'efforce de s'imposer dans un pays où deux autorités rivales se disputent le pouvoir depuis des mois.

Dans un communiqué publié sur Facebook, les municipalités de dix villes côtières de l'ouest de la Libye, situées entre Tripoli et la frontière avec la Tunisie, appellent tous les Libyens à "soutenir le gouvernement d'union nationale".

Elles saluent l'arrivée dans la capitale, mercredi, de son chef Fayez al-Sarraj et de plusieurs membres de son équipe et appellent le gouvernement d'union nationale à "mettre fin immédiatement à tous les conflits armés dans l'ensemble de la Libye".

Les principales villes signataires sont Sabratha, Zawiya et Zouwara. Le communiqué a été publié sur la page Facebook de la municipalité de Sabratha, ville située à 70 kilomètres à l'ouest de Tripoli, après une rencontre à Sabratha des responsables des dix villes signataires.

Cette initiative constitue un revers important pour le gouvernement en place à Tripoli, non reconnu internationalement, qui est hostile à l'arrivée du gouvernement d'union nationale et qui contrôlait jusqu'à présent les dix villes signataires du communiqué.

Le gouvernement non reconnu de Tripoli est soutenu par la coalition de milices Fajr Libya, qui contrôle la capitale et a déclaré "illégale" l'arrivée du chef du gouvernement parrainé par l'ONU.

Le gouvernement d'union est soutenu par l'ONU, par l'Union européenne et par les puissances occidentales qui souhaitent le voir s'imposer et stabiliser la Libye.

Le pays est plongé dans le chaos et les luttes entre milices rivales depuis la chute et la mort en 2011 du dictateur Mouammar Kadhafi, tué à la suite d'une rébellion soutenue par une intervention militaire occidentale.

Depuis plusieurs mois, deux autorités avec chacune un parlement et un gouvernement se disputent le pouvoir, installées les unes à Tripoli, les autres à Tobrouk, dans l'est.

AFP

Ses derniers articles: Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion  Mondial-2018: le sélectionneur du Nigeria ne veut pas d'un nouveau conflit sur les primes  Décès de l'écrivain malien Yambo Ouologuem, premier lauréat africain du Renaudot 

gouvernement

AFP

Kenya: l'opposition manifeste, malgré l'interdiction du gouvernement

Kenya: l'opposition manifeste, malgré l'interdiction du gouvernement

AFP

Togo: l'opposition maintient sa marche, malgré l'interdiction du gouvernement

Togo: l'opposition maintient sa marche, malgré l'interdiction du gouvernement

AFP

Togo: l'opposition annonce une marche, le gouvernement l'interdit

Togo: l'opposition annonce une marche, le gouvernement l'interdit

l'ONU

AFP

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion

AFP

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

AFP

RDC: Un Casque bleu tué dans l'attaque d'une base de l'ONU dans l'est

RDC: Un Casque bleu tué dans l'attaque d'une base de l'ONU dans l'est

soutien

AFP

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

AFP

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

AFP

La Mauritanie appelle

La Mauritanie appelle