mis à jour le

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

Dix villes de l'ouest de la Libye ont annoncé jeudi leur soutien au gouvernement d'union nationale parrainé par l'ONU et qui s'efforce de s'imposer dans un pays où deux autorités rivales se disputent le pouvoir depuis des mois.

Dans un communiqué publié sur Facebook, les municipalités de dix villes côtières de l'ouest de la Libye, situées entre Tripoli et la frontière avec la Tunisie, appellent tous les Libyens à "soutenir le gouvernement d'union nationale".

Elles saluent l'arrivée dans la capitale, mercredi, de son chef Fayez al-Sarraj et de plusieurs membres de son équipe et appellent le gouvernement d'union nationale à "mettre fin immédiatement à tous les conflits armés dans l'ensemble de la Libye".

Les principales villes signataires sont Sabratha, Zawiya et Zouwara. Le communiqué a été publié sur la page Facebook de la municipalité de Sabratha, ville située à 70 kilomètres à l'ouest de Tripoli, après une rencontre à Sabratha des responsables des dix villes signataires.

Cette initiative constitue un revers important pour le gouvernement en place à Tripoli, non reconnu internationalement, qui est hostile à l'arrivée du gouvernement d'union nationale et qui contrôlait jusqu'à présent les dix villes signataires du communiqué.

Le gouvernement non reconnu de Tripoli est soutenu par la coalition de milices Fajr Libya, qui contrôle la capitale et a déclaré "illégale" l'arrivée du chef du gouvernement parrainé par l'ONU.

Le gouvernement d'union est soutenu par l'ONU, par l'Union européenne et par les puissances occidentales qui souhaitent le voir s'imposer et stabiliser la Libye.

Le pays est plongé dans le chaos et les luttes entre milices rivales depuis la chute et la mort en 2011 du dictateur Mouammar Kadhafi, tué à la suite d'une rébellion soutenue par une intervention militaire occidentale.

Depuis plusieurs mois, deux autorités avec chacune un parlement et un gouvernement se disputent le pouvoir, installées les unes à Tripoli, les autres à Tobrouk, dans l'est.

AFP

Ses derniers articles: Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions  En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux  Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes 

gouvernement

AFP

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

l'ONU

AFP

RDC: l'ONU s'attend à des violences au Congo

RDC: l'ONU s'attend à des violences au Congo

AFP

Soudan du Sud: un "nettoyage ethnique en cours", selon l'ONU

Soudan du Sud: un "nettoyage ethnique en cours", selon l'ONU

AFP

RDC: l'ONU craint de "nouvelles violences" ethniques

RDC: l'ONU craint de "nouvelles violences" ethniques

soutien

AFP

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

AFP

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

AFP

Libye: soutien occidental au nouveau gouvernement

Libye: soutien occidental au nouveau gouvernement