mis à jour le

L'Airbus A320 d'Egypt Air sur le tarmac de l'aéroport de Lanarca, le 29 mars. Crédit photo: STR / AFP
L'Airbus A320 d'Egypt Air sur le tarmac de l'aéroport de Lanarca, le 29 mars. Crédit photo: STR / AFP

L'appareil d'Egypt Air détourné symbolise les failles sécuritaires de l'aviation égyptienne

Un avion de la compagnie Egypt Air qui reliait Alexandrie au Caire a été détourné mardi 29 mars. Le pirate a été arrêté.

Touchée par plusieurs attentats sur son sol lors des derniers mois, l'Egypte observait avec inquiétude le sort des passagers d'un avion de ligne Egypt Air, effectuant la liaison Alexandrie-Le Caire (vol MS-181), qui a été détourné mardi 29 mars, pour atterrir sur l’île de Chypre, à Lanarca. Mais quelques heures après le détournement de l'appareil, le pirate, qui n'était pas un terroriste, a été arrêté. Sept personnes, dont trois passagers restaient aux mains du pirate de l’air jusqu’à sa reddition en milieu de journée.

La compagnie égyptienne avait d'abord officialisé sur son compte Twitter le détournement de l'avion en début de matinée.
 

«Notre vol MS181 est officiallement détourné. Nous publierons un communiqué officiel sous peu.»

Selon la compagnie aérienne, l'appareil transportait à son bord 81 passagers. L’avion effectuait la liaison entre la ville côtière d’Alexandrie et la capitale Le Caire lorsqu’il a été détourné, ont indiqué à l’AFP deux hauts responsables de l’aéroport cairote. Le commandant de bord, Omar El Jamal, a informé les autorités portuaires qu’un passager avait une ceinture d’explosifs sur lui, selon la compagnie.

Egypt Air avait précisé sur Twitter toujours, que des négociations avec le pirate avaient permis la libération de tous les passagers, à l'exception de l'équipage et de quatre passagers étrangers.

A bord, un passager égyptien aurait menacé le pilote de exploser une ceinture d’explosifs avant de demander à voir son ex-femme vivant à Chypre. «C’est quelque chose qui n’a rien à voir avec le terrorisme», a déclaré le président chypriote Nicos Anastasiades à la presse. Selon l'AFP, le pirate aurait demandé à voir son ex-femme installée à Chypre.
 

Le précédent Charm el-Cheikh

La police chypriote a, elle, fait savoir que la tour de contrôle de Lanarca avait été contactée à 8h30 heure locale et que l’appareil, un Airbus A 320, avait été autorisé à atterrir à 8 h 50, rapporte l'AFP.

À lire aussi sur Slate.fr: La sécurité de l'aéroport de Charm el-Cheikh pointée du doigt après le crash

Ce n'est pas la première fois que le dispositif de sécurité aérien de l'Egypte est pris à défaut. Le crash d'un Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet, qui avait explosé en plein vol au-dessus du Sinaï le 31 octobre, avait été rapidement attribué à l'Etat islamique par les autorités britanniques et américaines. Le gouvernement égyptien avait ensuite reconnu à son tour qu'un acte terroriste était à l'origine de la catastrophe dans laquelle 224 personnes avaient trouvé la mort. 

Des experts britanniques qui s'étaient rendus sur place avaient pointé du doigt les failles sécuritaires de l'aéroport de Charm el-Cheikh, d'où avait décollé l'avion. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Si vous voulez acheter un iPhone pour pas cher, foncez en Angola  Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017  Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester 

avion

AFP

L'ancien avion A340 de Ben Ali vendu

L'ancien avion A340 de Ben Ali vendu

AFP

Attentat contre un avion russe: un an après, l'Egypte se souvient

Attentat contre un avion russe: un an après, l'Egypte se souvient

AFP

Égypte: attentat contre un avion russe, un an après, le pays se souvient

Égypte: attentat contre un avion russe, un an après, le pays se souvient

Egypt Air

Crash aérien

À l'écart des radars médiatiques, où en est l'enquête sur le vol EgyptAir?

À l'écart des radars médiatiques, où en est l'enquête sur le vol EgyptAir?

EgyptAir

Des débris du vol MS804 retrouvés, dont «un membre humain» et des sièges

Des débris du vol MS804 retrouvés, dont «un membre humain» et des sièges

EgyptAir

La fausse image du crash du vol MS804 diffusée par les médias égyptiens

La fausse image du crash du vol MS804 diffusée par les médias égyptiens

terrorisme

AFP

Algérie: 55.000 personnes poursuivies en justice pour terrorisme

Algérie: 55.000 personnes poursuivies en justice pour terrorisme

Attentat

Un Tunisien recherché dans l'attaque du marché de Noël de Berlin

Un Tunisien recherché dans l'attaque du marché de Noël de Berlin

Egypte

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir