mis à jour le

Congo: le PS juge "non crédible" la victoire annoncée de Denis Sassou Nguesso

Le PS a jugé samedi "non crédible" la victoire du président congolais sortant, Denis Sassou Nguesso, annoncée par "une commission électorale notoirement partiale".

"Le Parti socialiste dénonce l'absence de transparence de tout le processus électoral. Il dénonce également les coupures de toutes les communications avec l'extérieur du pays imposées pendant la fin de semaine du vote", écrit le secrétaire national à l'International, Maurice Braud, dans un communiqué.

"De même, il condamne l'agression dont ont été victimes les envoyés spéciaux de l'Agence France-Presse et du quotidien Le Monde après leur entretien avec un candidat de l'opposition", ajoute-t-il. 

"Depuis des mois, le président congolais a placé son pays sous un régime d'état d'urgence de fait, dont la seule justification a été d'entraver la libre circulation et la libre expression des opposants politiques", accuse le PS.

"Dans de telles conditions, le Parti socialiste juge non crédible le résultat annoncé par une commission électorale notoirement partiale" et "demande instamment aux organisations internationales, particulièrement à l'Union africaine et à l'Union européenne de se saisir immédiatement de la question afin de prévenir une crise majeure pour la région".

Les autorités congolaises ont annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi la victoire de M. Sassou Nguesso dès le premier tour de l'élection présidentielle, avec plus de 60% des voix.

Mardi, la France avait dénoncé le "contexte préoccupant" dans lequel s'est déroulée, selon elle, l'élection présidentielle au Congo, où les communications ont été coupées, en insistant sur la "transparence" et l'"équité" du scrutin dans son ancienne colonie. 

Elle a aussi demandé jeudi des explications au Congo après l'agression dont ont été victimes mercredi à Brazzaville des journalistes du journal Le Monde et de l'AFP couvrant l'élection présidentielle, qui ont été molestés par des hommes se présentant comme des policiers.

AFP

Ses derniers articles: Quatre diplomates américains ouvrent des comptes bancaires au Soudan  Le roi du Maroc gracie la journaliste emprisonnée pour avortement illégal  Afrique du Sud: manifestation de réfugiés contre les violences xénophobes 

Denis

AFP

Denis Mukwege, l'homme qui répare les femmes

Denis Mukwege, l'homme qui répare les femmes

AFP

Denis Mukwege, l'homme qui répare les femmes et dénonce le pouvoir en RDC

Denis Mukwege, l'homme qui répare les femmes et dénonce le pouvoir en RDC

AFP

Congo: Denis Sassou Nguesso investi pour un nouveau mandat de cinq ans

Congo: Denis Sassou Nguesso investi pour un nouveau mandat de cinq ans

juge

AFP

Afrique du Sud: l'ex-président Zuma va être jugé pour la première fois pour corruption

Afrique du Sud: l'ex-président Zuma va être jugé pour la première fois pour corruption

AFP

RDC: un chef rebelle jugé pour des viols massifs en 2018, Mukwege partie civile

RDC: un chef rebelle jugé pour des viols massifs en 2018, Mukwege partie civile

AFP

Au Cameroun, le principal opposant

Au Cameroun, le principal opposant

PS

AFP

Gabon: polémique dans la presse sur un communiqué du PS français

Gabon: polémique dans la presse sur un communiqué du PS français

Azdine Douair

Azdine Douair : le candidat qui dérangeait le PS de Montpellier ?

Azdine Douair : le candidat qui dérangeait le PS de Montpellier ?

Azdine Douair

Azdine Douair : le candidat qui dérangeait le PS de Montpellier ?

Azdine Douair : le candidat qui dérangeait le PS de Montpellier ?