mis à jour le

Maroc: 2 morts et 54 blessés après des heurts entre supporteurs du même club

Deux personnes sont mortes et 54 ont été blessées samedi soir à Casablanca dans des affrontements entre supporteurs du club de football du Raja Casablanca, ont indiqué les autorités, des violences qui ont conduit la Fédération marocaine à infliger au club une sanction de cinq matches à huis clos.

De violentes échauffourées ont éclaté entre deux groupes de supporteurs du Raja dans les tribunes du stade Mohammed-V de Casablanca à l'issue de la victoire (2-1) de leur équipe en championnat face au Chabab Hoceima, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

"Deux personnes sont décédées à leur arrivée à l'hôpital, l'une avait été blessée par un objet tranchant et l'autre ne présentait aucun signe apparent de violence", indique le communiqué, qui précise que 54 personnes ont été blessées et hospitalisée.

Selon la DGSN, 31 personnes ont été arrêtées après le match "pour leur implication dans des actes de vandalisme". Dix personnes avaient été interpellées avant le match pour ce même motif.

Des images vidéo disponibles sur des sites d'informations marocains montrent des supporteurs -nombre d'entre eux habillés des couleurs vertes du club- charger les uns vers les autres, se battre et se jeter des objets, dont des fumigènes.

Une enquête a été ouverte samedi soir par la préfecture de police de Casablanca sous la supervision du parquet pour déterminer les circonstances des affrontements, selon le communiqué de la DGSN.

A la suite de ces violences, la commission de discipline de la Fédération marocaine de football a condamné le club à disputer ses cinq prochains matches de championnat à huis clos, une sanction assortie d'une amende de 100.000 dirhams, soit un peu plus de 9.000 euros.

Le club devra également prendre en charge les dommages causés au complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

Le Championnat du Maroc est régulièrement le théâtre de violences entre supporteurs.

Il y a un an, un homme était décédé dans le centre-ville de Khouribga (centre) après avoir été atteint par un fumigène lors de heurts entre supporteurs du club local et du Raja Casablanca à l'issue d'un match entre les deux équipes.

En 2013, des violences avaient éclaté après l'arrivée de fans des FAR Rabat à Casablanca, en marge d'un match face au Raja. Plus de 200 personnes avaient été interpellées et plus de 130 ensuite condamnées.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: manifestation dans un camp de Maiduguri contre les conditions de vie  Mali: au moins 3 Casques bleus tués dans une attaque  Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade 

blessés

AFP

RDc: 13 morts et 64 blessés dans un accident routier

RDc: 13 morts et 64 blessés dans un accident routier

AFP

Niger: au moins 540 civils tués, enlevés ou blessés par Boko Haram depuis février 2015

Niger: au moins 540 civils tués, enlevés ou blessés par Boko Haram depuis février 2015

AFP

Attentats-suicides dans le nord-est du Nigeria: 28 morts, plus de 80 blessés

Attentats-suicides dans le nord-est du Nigeria: 28 morts, plus de 80 blessés

club

AFP

Maroc: Benatia "renonce"

Maroc: Benatia "renonce"

AFP

Foot: le Gabonais Didier Ndong renvoyé dans son club

Foot: le Gabonais Didier Ndong renvoyé dans son club

AFP

Transfert: André Ayew

Transfert: André Ayew

heurts

AFP

Nigeria: le Biafra sous couvre-feu, après des heurts violents avec l'armée

Nigeria: le Biafra sous couvre-feu, après des heurts violents avec l'armée

AFP

RDCongo: nouveaux heurts meurtriers entre Pygmées et Bantous

RDCongo: nouveaux heurts meurtriers entre Pygmées et Bantous

AFP

RDC: mobilisation anti-Kabila, heurts

RDC: mobilisation anti-Kabila, heurts