mis à jour le

Maroc: 2 morts et 54 blessés après des heurts entre supporteurs du même club

Deux personnes sont mortes et 54 ont été blessées samedi soir à Casablanca dans des affrontements entre supporteurs du club de football du Raja Casablanca, ont indiqué les autorités, des violences qui ont conduit la Fédération marocaine à infliger au club une sanction de cinq matches à huis clos.

De violentes échauffourées ont éclaté entre deux groupes de supporteurs du Raja dans les tribunes du stade Mohammed-V de Casablanca à l'issue de la victoire (2-1) de leur équipe en championnat face au Chabab Hoceima, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

"Deux personnes sont décédées à leur arrivée à l'hôpital, l'une avait été blessée par un objet tranchant et l'autre ne présentait aucun signe apparent de violence", indique le communiqué, qui précise que 54 personnes ont été blessées et hospitalisée.

Selon la DGSN, 31 personnes ont été arrêtées après le match "pour leur implication dans des actes de vandalisme". Dix personnes avaient été interpellées avant le match pour ce même motif.

Des images vidéo disponibles sur des sites d'informations marocains montrent des supporteurs -nombre d'entre eux habillés des couleurs vertes du club- charger les uns vers les autres, se battre et se jeter des objets, dont des fumigènes.

Une enquête a été ouverte samedi soir par la préfecture de police de Casablanca sous la supervision du parquet pour déterminer les circonstances des affrontements, selon le communiqué de la DGSN.

A la suite de ces violences, la commission de discipline de la Fédération marocaine de football a condamné le club à disputer ses cinq prochains matches de championnat à huis clos, une sanction assortie d'une amende de 100.000 dirhams, soit un peu plus de 9.000 euros.

Le club devra également prendre en charge les dommages causés au complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

Le Championnat du Maroc est régulièrement le théâtre de violences entre supporteurs.

Il y a un an, un homme était décédé dans le centre-ville de Khouribga (centre) après avoir été atteint par un fumigène lors de heurts entre supporteurs du club local et du Raja Casablanca à l'issue d'un match entre les deux équipes.

En 2013, des violences avaient éclaté après l'arrivée de fans des FAR Rabat à Casablanca, en marge d'un match face au Raja. Plus de 200 personnes avaient été interpellées et plus de 130 ensuite condamnées.

AFP

Ses derniers articles: CAN-2017: le Gabon abandonne "sa" CAN face au Cameroun  Le Burkina Faso brille à la CAN 2017  CAN-2017: le Cameroun et le Burkina en quarts, le Gabon déj 

blessés

AFP

CAN-2017: Renard dans l'attente pour Boufal et Amrabat, blessés

CAN-2017: Renard dans l'attente pour Boufal et Amrabat, blessés

AFP

Nigeria: deux fillettes se font exploser dans un marché, un mort et 18 blessés

Nigeria: deux fillettes se font exploser dans un marché, un mort et 18 blessés

AFP

RDC: une fillette tuée et 31 Casques bleus blessés

RDC: une fillette tuée et 31 Casques bleus blessés

club

AFP

Foot: le Gabonais Didier Ndong renvoyé dans son club

Foot: le Gabonais Didier Ndong renvoyé dans son club

AFP

Transfert: André Ayew

Transfert: André Ayew

Rodolph TOMEGAH

Scandale: Le président de Kabuscorp, un club de football angolais, activement recherché par Interpol !

Scandale: Le président de Kabuscorp, un club de football angolais, activement recherché par Interpol !

heurts

AFP

Tunisie: nouveaux heurts entre police et manifestants

Tunisie: nouveaux heurts entre police et manifestants

AFP

RDC: appel au calme dans le Sud-Est après de nouveaux heurts meurtriers

RDC: appel au calme dans le Sud-Est après de nouveaux heurts meurtriers

AFP

Nigeria: 10 chiites tués

Nigeria: 10 chiites tués