mis à jour le

Tchad: début de la campagne électorale avant la présidentielle, Deby promet un "premier tour K.O."

La campagne électorale pour la présidentielle du 10 avril a débuté dimanche au Tchad, avec un meeting du président sortant Idriss Deby Itno, candidat à sa propre succession, qui a promis de gagner dès le premier tour, a constaté un correspondant de l'AFP. 

"Nous avons un programme politique et nous avons des acquis. Nous avons aujourd'hui un pays stable, un pays en paix, un pays tourné vers l'émergence", a déclaré le président Deby lors d'un grand meeting à N'Djamena, promettant aux milliers de partisans présents un "premier tour K.O." face à ses adversaires de l'opposition.

En cas de réelection, le chef de l'Etat, au pouvoir depuis 26 ans, s'est engagé à fournir "l'accès à l'eau, à la santé de qualité, au logement décent" pour tous. 

"La lutte contre la pauvreté sera au coeur de mon action", a-t-il ajouté, assurant que "des routes, des chemins de fer et des édifices publics seront construit au cours du prochain quinquennat". 

Le président Deby a aussi lancé quelques invectives à l'endroit des partis d'opposition: "ils n'ont pas de programme politique", a-t-il affirmé. 

"La constitution tchadienne me donne le droit de me présenter, pourquoi la société civile s'y oppose?", a demandé Idriss Deby, faisant allusion au mouvement associatif qui a organisé plusieurs manifestations pour demander son départ du pouvoir ces dernières semaines. "S'ils n'ont rien à faire qu'ils dorment". 

Samedi, le ministre de la Sécurité publique et de l'Immigration Ahmat Mahamat Bachir, a annoncé à la radio nationale l'interdiction "pure et simple" de "toute manifestation publique qui sort du cadre de la campagne électorale". 

"Ne sont autorisées, pendant cette période de campagne électorale, que les manifestations des candidats aux élections presidentielles", a-t-il précisé. 

Or, l'un des principaux mouvements de la société civile, "IYINA" ("on est fatigués", en arabe local) a prévu une marche pacifique mardi pour protester contre la candidature du président sortant.

Le régime tchadien, pays producteur de pétrole à la population très pauvre, a été confronté ces dernières semaines à une contestation inédite à la suite d'un mouvement de lycéens qui dénoncent depuis le 15 février le viol d'une jeune Tchadienne par des fils de dignitaires. Deux lycéens ont été tués par la police et l'armée au cours de ces manifestations.

Idriss Deby Itno, arrivé au pouvoir par la force en 1990, et candidat à un cinquième mandat, affrontera 13 autres candidats le 10 avril.

AFP

Ses derniers articles: Cameroun: RFI demande la relaxe d'un de ses correspondants  Africains d'Europe: Riyad Mahrez et Yaya Touré en difficulté, "Aubam" brille  Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux 

campagne

AFP

Gambie: la campagne électorale, un rare moment de pluralisme

Gambie: la campagne électorale, un rare moment de pluralisme

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

AFP

Mali: ambiance morose au lancement de la campagne pour les élections municipales

Mali: ambiance morose au lancement de la campagne pour les élections municipales