mis à jour le

Alain Mabanckou le 6 juillet 2015. Crédit photo: JOEL SAGET / AFP
Alain Mabanckou le 6 juillet 2015. Crédit photo: JOEL SAGET / AFP

Le puissant discours d'Alain Mabanckou sur l'absence de la littérature africaine en France

L'écrivain congolais a donné sa leçon inaugurale sur la littérature africaine au Collège de France à Paris jeudi 17 mars.

L'écrivain franco-congolais Alain Mabanckou, récompensé par le prix Renaudot en 2006 pour Mémoires de porc-épic, s'affichait en grand à Paris ce jeudi 17 mars. Invité à la matinale de France Inter, quelques heures avant sa leçon inaugurale au Collège de France intitulée «Lettres noires, des ténèbre sà la lumière» – il est le premier écrivain à y occuper la Chaire création artistique –, il a d'abord prononcé sur les ondes de Radio France un émouvant éloge en faveur de la littérature africaine.

«On a tendance a ignoré les études africaines. Ce qui veut dire qu'il y a toute une génération d'étudiants ou d'élèves français qui ne voient pas la force de l'Afrique, qui ne voient pas que c'est vrai, en France on parle la langue française, mais la France est minoritaire par rapport aux 380 millions d'autres personnes qui parlent cette langue, qui la magnifient. Donc en intitulant la leçon inaugurale que je fais au Collège de France "Lettres noires, des ténèbre sà la lumière", je fais allusion (...) à comment les Africains prennent la parole pour expliquer à la France que, écoutez la langue française ce n'est pas forcément la France, mais c'est tous ceux qui acceptent cette aventure, cette passion, cette forme d'enthousiasme qui était ce qui a forgé cet imaginaire français et qu'aujourd'hui par notre étroitesse d'esprit on essaye d'écarter.»

Contre les clichés

C'est ensuite au Collège de France qu'Alain Mabanckou, par ailleurs enseignant en littérature à Los Angeles, a poursuivi son plaidoyer pour une langue française moins refermée sur elle-même, pointant les clichés de la littérature envers l'Afrique coloniale mais aussi les nombreuses passerelles entre les lettres de France et d'Afrique. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Alain Mabanckou

Festival

Alain Mabanckou: «Le monde entier va dialoguer avec les Congolais»

Alain Mabanckou: «Le monde entier va dialoguer avec les Congolais»

Mémoire

Aminata, le roman évènement sur l'esclavage

Aminata, le roman évènement sur l'esclavage

Tribune

Mabanckou écrit-il pour les blancs?

Mabanckou écrit-il pour les blancs?

littérature

AFP

Le Franco-Congolais Alain Mabanckou fait entrer la littérature africaine au Collège de France

Le Franco-Congolais Alain Mabanckou fait entrer la littérature africaine au Collège de France

Littérature

Dans "2084", l'écrivain algérien Boualem Sansal imagine l'islamisme au pouvoir

Dans "2084", l'écrivain algérien Boualem Sansal imagine l'islamisme au pouvoir

Caine prize

Pour être un grand auteur africain faut-il écrire sur le colonialisme?

Pour être un grand auteur africain faut-il écrire sur le colonialisme?