mis à jour le

En Afrique du Sud, verdict attendu pour la voleuse de bébé présumée

Un tribunal du Cap doit rendre jeudi son verdict contre une femme accusée d'avoir kidnappé un bébé il y a 18 ans et confondue l'an dernier par la famille biologique de l'adolescente, dans une affaire qui a défrayé la chronique en Afrique du Sud. 

Cette femme de 50 ans, dont l'identité n'a pas été révélée pour protéger sa jeune victime, plaide non coupable de l'accusation d'enlèvement qui pèse sur elle. 

Deux versions s'opposent dans cette affaire qui a fait la une des journaux sud-africains lorsqu'elle a été révélée l'an dernier.

Celeste Nurse, la mère de la fillette kidnappée en 1997 dans une maternité du Cap a raconté devant le tribunal ses souvenirs du moment précis où son enfant, qu'elle avait baptisée Zephany, a disparu.

"J'ai vu une personne à la porte de ma chambre", habillée comme une infirmière, a raconté cette femme de 36 ans, qui se souvient s'être assoupie sous l'effet de médicaments dans un lit près de la porte de la chambre avec son bébé dans un berceau, près d'elle.

Cette personne "m'a demandé +est-ce que je peux prendre le bébé?+. J'ai dit +oui+ et c'est tout ce dont je me souviens" a-t-elle poursuivi.

Ce n'est qu'à son réveil que Celeste Nurse s'est rendu compte que sa fille avait disparu. 

Dans le box des accusés, à quelques mètres de Celeste Nurse, l'accusée a livré une toute autre version de l'histoire. 

- L'accusée risque 5 ans de prison -

Victime, selon son témoignage, de sévices durant son enfance puis de viols, battue, elle affirme avoir fait plusieurs fausses couches après son mariage. 

En décembre 1996, alors qu'elle fait une nouvelle fausse couche, elle décide de ne rien dire à son mari et se met en quête d'un bébé à adopter. Elle affirme avoir contacté et payé une femme pour lui trouver un enfant.

Cinq mois plus tard, cette femme, dont elle dit ignorer l'identité lui remet un bébé de trois jours enveloppé dans une couverture, dans une gare de la ville du Cap. Le bébé n'est autre que Zephany, kidnappée quelques heures plus tôt alors qu'elle dormait près de sa mère.

Depuis, l'accusée avait toujours affirmé être la mère biologique de l'enfant, et il semble que son mari n'ait jamais été mis au courant de la supercherie.

La vérité a finalement éclaté début 2015 et la famille Nurse a pu retrouver Zephany à la suite d'une invraisemblable coïncidence.

Des lycéens avaient remarqué une troublante ressemblance entre Zephany, qui entre alors en classe de terminale, et Cassidy Nurse, une nouvelle élève de son établissement du Cap, plus jeune qu'elle. 

Celeste et Morne Nurse, les parents de Cassidy, qui n'avaient jamais abandonné l'espoir de retrouver Zephany et fêtaient chaque année son anniversaire, alertent immédiatement la police.

Des tests ADN permettent d'établir que les deux jeunes filles sont effectivement s½urs et que Zephany est bien le bébé kidnappé en 1997. Sans le savoir, les deux familles habitaient à quelques kilomètres l'une de l'autre.

Selon la presse sud-africaine, la jeune fille, qui aura 19 ans en avril, aurait vécu une enfance heureuse et aurait toujours cru que ses parents adoptifs étaient sa vraie famille.

L'accusée qui n'a pas revu Zephany depuis le 26 février 2015, date de son arrestation, risque cinq ans de prison. 

AFP

Ses derniers articles: Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique  "Biens mal acquis": mise en examen de la fille et du gendre de Sassou Nguesso  Ghana: Farmerline, l'application qui permet aux agriculteurs de voir grand 

Afrique

AFP

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

AFP

Afrique du Sud: la justice rouvre un dossier sombre de l'apartheid

Afrique du Sud: la justice rouvre un dossier sombre de l'apartheid

AFP

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

bébé

AFP

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

AFP

Attentat au Nigeria: une kamikaze portait un bébé sur son dos

Attentat au Nigeria: une kamikaze portait un bébé sur son dos

AFP

Effondrement d'un immeuble

Effondrement d'un immeuble

verdict

AFP

Verdict définitif pour Hissène Habré, jugé pour crimes contre l'humanité

Verdict définitif pour Hissène Habré, jugé pour crimes contre l'humanité

AFP

Disparus du Novotel en Côte d'Ivoire: verdict attendu en soirée

Disparus du Novotel en Côte d'Ivoire: verdict attendu en soirée

AFP

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa