mis à jour le

Malawi: une foule brûle sept personnes soupçonnées de sorcellerie

Une foule a brûlé vives au Malawi sept personnes soupçonnées de trafic d'os humains, souvent utilisés dans des pratiques de sorcellerie, a déclaré mercredi la police.

Les victimes "ont été trouvées en possession d'os humains et la foule a décidé de les brûler" avec de l'essence mardi dans le district de Nsanje, dans le sud du Malawi, a expliqué à l'AFP un responsable de la police, Kirdy Kaunga.

Selon un responsable local, Tengani (un seul nom, NDLR), des villageois ont commencé à avoir des soupçons en observant les faits et gestes de l'une des sept personnes qui avait un sac contenant des os.

"L'homme a été poursuivi et arrêté", a expliqué Tengani à l'AFP. "Il aurait confirmé que son sac contenait des os humains et c'est à ce moment là que la foule a commencé à se rassembler et à brûler un par un" les sept personnes soupçonnées.

La police n'a procédé à aucune arrestation.

Les autorités enquêtaient mercredi pour déterminer si les os appartenaient ou non à des albinos.

Dans plusieurs pays d'Afrique sub-saharienne, les membres et os d'albinos sont utilisés pour des rituels censés apporter richesse et pouvoir.

L'albinisme, maladie génétique héréditaire qui se traduit par une absence de pigmentation dans la peau, le système pileux et l'iris des yeux, touche environ une personne sur 1.200 au Malawi.

AFP

Ses derniers articles: Fifa: deux ex-dirigeants africains radiés  Mali: le procès du chef de l'ex-junte Sanogo renvoyé  Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants 

sorcellerie

Football

Un match entre le Sénégal et la Guinée interrompu à cause d'une chasse aux fétiches

Un match entre le Sénégal et la Guinée interrompu à cause d'une chasse aux fétiches

AFP

L'albinisme, maladie génétique taxée de sorcellerie en Afrique subsaharienne

L'albinisme, maladie génétique taxée de sorcellerie en Afrique subsaharienne

AFP

Malawi: les albinos menacés de "disparition"

Malawi: les albinos menacés de "disparition"