mis à jour le

Des forces spéciales tunisiennes en exercice à la frontière libyenne, le 6 février 2016. Crédit photo: FETHI BELAID / AFP
Des forces spéciales tunisiennes en exercice à la frontière libyenne, le 6 février 2016. Crédit photo: FETHI BELAID / AFP

Des militaires britanniques en renfort de l'armée tunisienne à la frontière libyenne

L'objectif: empêcher des terroristes de l'Etat islamique de s'infiltrer dans le pays.

Alors que les pays occidentaux envisagent toujours – avec des pincettes – une intervention internationale pour chasser le groupe terroriste Etat islamique de Libye, l'armée tunisienne a reçu un renfort de poids à sa frontière. Comme le rapporte Jeune Afrique, les autorités britanniques ont annoncé lundi 29 février le déploiement de formateurs militaires britanniques en Tunisie afin d'empêcher des djihadistes de l'EI présents en Libye de passer la frontière tunisienne.

À lire aussi: Sousse, une ville qui a vu des centaines de ses jeunes partir pour le djihad

Trois attentats majeurs ont été commis par des combattants du groupe terroriste sur le sol tunisien en 2015: au musée du Bardo à Tunis en mars, puis sur une plage de Sousse en juin et enfin à nouveau à Tunis avec l'explosion d'un bus de la garde présidentielle le 25 novembre dernier

La Tunisie est le pays au monde qui compte le plus de ses ressortissants parmi les combattants étrangers qui ont rejoint les rangs de l'EI en Libye ou dans la zone Irako-syrienne. En renforçant, avec l'aide de l'armée britannique, la surveillance à la frontière avec la Libye, un pays en faillite sans Etat fort à l'heure actuelle, les autorités tunisiennes espèrent donc empêcher de nouvelles infiltrations de terroristes sur son sol.

À lire aussi: Comment la Tunisie est devenue un foyer de recrutement pour l'EI

Sur le site du ministère de la Défense britannique, le ministre Michael Fallon explique qu'une vingtaine de soldats britanniques seront déployés en Tunisie pour former leurs homologues tunisiens au contrôle des frontières. L'entraînement sera délivré par la 4ème brigade d'infanterie britannique. 

«Face à la détermination des terroristes de Daech à viser des civils innocents partout où ils le peuvent, cet entraînement aidera les forces tunisiennes à améliorer la sécurité à leur frontière», ajoute Michael Fallon. 

Le Royaume-Uni avait été le pays le plus touché dans l'attaque de la station balnéaire de Sousse avec un total de 30 victimes britanniques parmi les 38 personnes tuées

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Etat islamique

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

Egypte

L'amour déçu des coptes pour le président al-Sissi

L'amour déçu des coptes pour le président al-Sissi

Zone de guerre

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

Royaume-Uni

AFP

Le Royaume-Uni gèle son aide

Le Royaume-Uni gèle son aide

AFP

Le Royaume-Uni va ouvrir deux ambassades au Tchad et au Niger

Le Royaume-Uni va ouvrir deux ambassades au Tchad et au Niger

AFP

May veut faire du Royaume-Uni post-Brexit un grand investisseur en Afrique

May veut faire du Royaume-Uni post-Brexit un grand investisseur en Afrique

terrorisme

AFP

Somalie et Erythrée s'engagent

Somalie et Erythrée s'engagent

AFP

Burkina: le président Kaboré appelle

Burkina: le président Kaboré appelle

AFP

Premiers pas de l'Académie contre le terrorisme avec un colloque

Premiers pas de l'Académie contre le terrorisme avec un colloque