mis à jour le

Crash de l'avion russe en Egypte: Sissi admet qu'il s'agissait d'un attentat

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a reconnu pour la première fois mercredi que l'avion de touristes russes qui s'était écrasé le 31 octobre dans le Sinaï tuant ses 224 occupants était bien le fait d'un attentat, comme Moscou l'avait affirmé peu après.

La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) avait immédiatement revendiqué l'attentat, assurant avoir placé une petite bombe à l'intérieur de l'appareil, mais Le Caire avait jusqu'alors répété que les causes du crash n'étaient pas connues. "Qui que ce soit qui ait abattu cet avion, que cherchait-il ? Seulement frapper le tourisme (en Egypte)? Non, frapper nos relations avec la Russie", a dit le président Sissi dans un discours télévisé.

AFP

Ses derniers articles: Réfugiés: 358 millions de dollars promis  Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés  Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué 

attentat

AFP

Somalie: au moins 10 morts dans un attentat shebab

Somalie: au moins 10 morts dans un attentat shebab

AFP

Égypte: un policier tué, quatre blessés dans un attentat au sud du Caire

Égypte: un policier tué, quatre blessés dans un attentat au sud du Caire

AFP

Kenya: quatre morts dans un nouvel attentat

Kenya: quatre morts dans un nouvel attentat

crash

AFP

Cameroun: quatre militaires tués dans un crash d'hélicoptère

Cameroun: quatre militaires tués dans un crash d'hélicoptère

AFP

Crash d'un vol EgyptAir: après des mois, l'Egypte va rendre les corps

Crash d'un vol EgyptAir: après des mois, l'Egypte va rendre les corps

AFP

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

russe

AFP

Le cinéma russe

Le cinéma russe

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

AFP

L'industrie touristique nord-africaine, autre victime du crash de l'avion russe

L'industrie touristique nord-africaine, autre victime du crash de l'avion russe