mis à jour le

Une famille de lions. Crédit photo: Tambako The Jaguar via Flickr, licensed by CC.
Une famille de lions. Crédit photo: Tambako The Jaguar via Flickr, licensed by CC.

Au Zimbabwe, une réserve naturelle se plaint d'avoir trop de lions

Pourtant l'espèce est en danger sur le continent africain.

C'est Cecil le lion, le célèbre félin tué par un dentiste américain, qui serait content en entendant cela: une réserve naturelle du Zimbabwe veut se débarrasser de 200 de ses 500 lions. Selon certains médias, les autorités du parc envisageaient dans un premier temps d'abattre le «surplus» de félins présents sur son sol en cas d'impossibilité de relocaliser les félins indésirables ailleurs.

Mais quelques jours après cette annonce fracassante dans un pays où les lions sont de plus en plus menacés, le responsable de la Bubye Valley Conservancy a affirmé qu'aucun animal de la réserve ne serait tué, mais qu'il cherchait bien à les exiler ailleurs. «Nous avons trop de lions pour notre écosystème qui ne peut pas supporter cela sur le long terme, c'est trop pour la capacité naturelle de la réserve», a confié Blondie Leathem au site Quartz.

À lire aussi sur Slate.fr: Tuer des lions comme Cecil peut aussi être utile

Selon lui, les bêtes déciment les populations locales d’antilopes, de girafes et autres chiens sauvages, rendues plus lentes et plus faibles par l’absence de nourriture consécutive à une période de sécheresse intense.

Un abattage de lions serait pourtant un non-sens. Le roi de la savane est aujourd'hui grandement menacé en Afrique et l'espèce est classée comme «vulnérable» par l'Union internationale pour la protection de la nature. «Les lions ont subi un déclin catastrophique de leur population et sont au bord de l'extinction», note le site spécialisé Panthera. Les gros félins ont déjà disparu dans 26 pays du continent et seulement plus de sept Etats comptabilisent plus de 1000 lions sur leur sol. 

«L'espèce est menacée par le commerce illégal de la viande de brousse, la réduction et la fragmentation de son habitat, la chasse au trophée et le conflit avec les populations locales qui voient le lion comme une menace pour leur bétail», ajoute le site Panthera.

 
 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

braconnage

AFP

Afrique du Sud: le braconnage des rhinocéros a baissé d'un tiers avec le confinement

Afrique du Sud: le braconnage des rhinocéros a baissé d'un tiers avec le confinement

AFP

Le Botswana s'inquiète de la hausse du braconnage visant ses rhinocéros

Le Botswana s'inquiète de la hausse du braconnage visant ses rhinocéros

AFP

Botswana : le braconnage des rhinocéros en hausse malgré les efforts du gouvernement

Botswana : le braconnage des rhinocéros en hausse malgré les efforts du gouvernement

lions

AFP

Soudan: des vétérinaires tentent de sauver les lions mal-nourris d'un zoo

Soudan: des vétérinaires tentent de sauver les lions mal-nourris d'un zoo

AFP

Soudan: des vétérinaires tentent de sauver les lions mal-nourris d'un zoo

Soudan: des vétérinaires tentent de sauver les lions mal-nourris d'un zoo

AFP

Soudan: multiplication des appels pour sauver cinq lions "malades et mal-nourris"

Soudan: multiplication des appels pour sauver cinq lions "malades et mal-nourris"