mis à jour le

Ouganda: les sept candidats qui espèrent détrôner le sortant Museveni

Sept candidats sont en lice pour tenter de détrôner le président ougandais sortant Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986 et en course pour un cinquième mandat lors de la présidentielle de jeudi.

Kizza Besigye, l'opposant historique

Ancien médecin personnel de Yoweri Museveni dans les années de maquis (1982-1986), Kizza Besigye, 59 ans, prend ses distances à la fin des années 90 et consomme la rupture en se présentant à la présidentielle de 2001.

Il finit en deuxième position, comme aux scrutins de 2006 et 2011, remportés dès le premier tour par Museveni. Des élections marquées par des fraudes selon l'opposant.

A chaque campagne électorale, M. Besigye connaît son lot d'arrestations, parfois musclées, comme ce fut le cas une nouvelle fois lundi. Il sera inculpé tour à tour de viol, trahison, terrorisme, détention illégale d'armes, sans que ces procédures n'aboutissent. 

Très populaire dans les centres urbains, l'opposant charismatique à la carrure d'athlète attire régulièrement de larges foules dans la capitale Kampala, qu'il sait galvaniser avec un simple haut-parleur juché sur le toit d'un 4x4.

Amama Mbabazi, ex-cacique du pouvoir

Premier ministre entre 2011 et 2014, secrétaire général du tout puissant parti au pouvoir (NRM) entre 2005 et janvier 2015, M. Mbabazi est depuis tombé en disgrâce et a été limogé sur fond de rivalité avec le chef de l'Etat en vue de la présidentielle.

Âgé de 67 ans, cet avocat de formation aux cheveux grisonnants et lunettes à fines montures argentées, a promis de modifier la Constitution pour restaurer la limitation du nombre de mandats présidentiels, abolie en 2005. Ironie de l'histoire, il avait joué un rôle prépondérant dans l'abolition du nombre de mandats présidentiels.

Sa proximité récente avec le pouvoir en place est susceptible de le desservir et sa campagne, à la tête du parti Go Forward (Aller de l'avant), n'a pas vraiment décollé à l'échelle nationale.

Les autres candidats:

Maureen Kyalya est l'unique candidate de cette présidentielle. Ancienne assistante du président Museveni, Mme Kyalya, 41 ans, sait qu'elle a peu de chances de l'emporter, mais elle veut tout de même faire entendre sa voix.

Elle accuse son ancien patron d'avoir truqué les élections par le passé, en utilisant "la force et l'intimidation".

Abed Bwanika, 48 ans, défend les couleurs du Parti pour le développement du Peuple (PDP). Vétérinaire de profession, il se présente pour la troisième fois consécutive, en dépit d'un score de moins d'1% en 2011.

Venansius Baryamureeba est un informaticien, enseignant et candidat indépendant de 47 ans.

Benon Biraro, 57 ans, est un militaire à la retraite, à la tête du parti des agriculteurs d'Ouganda.

Joseph Mabirizi est à 40 ans le plus jeune des huit candidats. Il se présente comme un indépendant à la tête d'un collectif anticorruption.

AFP

Ses derniers articles: RDC: 4 miliciens et 2 soldats tués dans des combats dans l'est  Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo  Mali: relance de l'accord de paix avec un nouveau calendrier 

candidats

AFP

Kenya: huit candidats approuvés pour la présidentielle d'août

Kenya: huit candidats approuvés pour la présidentielle d'août

AFP

Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux

Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux

AFP

Gambie: inscription des candidats aux législatives

Gambie: inscription des candidats aux législatives

Museveni

AFP

Ouganda: le président Yoweri Museveni prête serment pour son cinquième mandat

Ouganda: le président Yoweri Museveni prête serment pour son cinquième mandat

AFP

Ouganda: le chef de l'opposition arrêté

Ouganda: le chef de l'opposition arrêté

AFP

Ouganda: la Cour suprême rejette un recours contre l'élection de Yoweri Museveni

Ouganda: la Cour suprême rejette un recours contre l'élection de Yoweri Museveni