mis à jour le

Ouganda: la commission électorale s'attend

La commission électorale ougandaise a affirmé mercredi s'attendre à ce que les élections présidentielle et législatives de jeudi, qui opposeront le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, à sept autres candidats, se déroulent "calmement".

"Nous nous attendons à ce que tout se passe calmement. Les forces de sécurité sont sur le terrain et nous avons diffusé des messages appelant les électeurs à se déplacer en nombre jeudi pour voter", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la commission, Jotham Taremwa.

"La scène est en place. Nous avons expédié le matériel électoral dans tous les bureaux de vote du pays et nous sommes prêts à démarrer", a-t-il ajouté.

Le président Museveni, qui peut compter sur la puissance financière et le savoir-faire électoral de son parti, le Mouvement de Résistance nationale (NRM), est favori pour être élu pour un cinquième mandat de cinq ans.

Le principal candidat d'opposition, Kizza Besigye, défait au premier tour lors des trois derniers scrutins (2001, 2006, 2011), s'estime pourtant en mesure de l'emporter, même s'il considère que "cette élection ne peut pas être libre et équitable".

La campagne, jusqu'alors plutôt calme malgré des accusations réciproques de mise en place de milices, s'est tendue lundi lorsque la police a dispersé sans ménagement des militants du Forum pour le changement démocratique (FDC) de M. Besigye, qui a été brièvement interpellé. Une personne a été tuée dans ces incidents.

"Mis à part quelques incidents isolés, la campagne a été largement paisible", a confirmé M. Taremwa.

La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a appelé mercredi "au calme et à l'ordre, pendant et après" les élections.

Plus de 15 millions d'Ougandais sont inscrits sur les listes électorales et appelés à voter dans un des 28.000 bureaux de vote du pays pour élire leur président et leurs 290 députés.

La campagne électorale est officiellement close depuis mardi minuit et aucune activité politique n'était autorisée mercredi. Les résultats des élections sont attendus dans les 48 heures.

AFP

Ses derniers articles: Algérie: Bouteflika exhorte la presse  Scandale après la nomination de Mugabe comme ambassadeur de l'OMS  Crise au Togo: un mort de plus 

commission

AFP

Kenya: alerte du chef de la Commission électorale sur le scrutin présidentiel

Kenya: alerte du chef de la Commission électorale sur le scrutin présidentiel

AFP

Présidentielle au Kenya: défection de poids

Présidentielle au Kenya: défection de poids

AFP

Kenya: un membre de la commission électorale démissionne

Kenya: un membre de la commission électorale démissionne

élections

AFP

Kenya: la police a tué 35 personnes pendant les élections d'août

Kenya: la police a tué 35 personnes pendant les élections d'août

AFP

Elections au Liberia: cinq choses

Elections au Liberia: cinq choses

AFP

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences