mis à jour le

Capture d'écran de l'application Afro emoji. DR
Capture d'écran de l'application Afro emoji. DR

Enfin une application pour envoyer des emojis afros

Une start-up nigériane a développé des emojis pensés pour un public africain.

Les utilisateurs de smartphones sont de plus en plus friands des émoticônes (ou emojis, le nom japonais): ces pictogrammes en forme de smiley, animaux, objets divers, utilisés dans les discussions sms, sur les réseaux sociaux etc. Et comme il y a de plus en plus de détenteurs de téléphones portables nouvelle génération sur le continent africain, il y avait aussi un marché à prendre question émoticônes.

C'est ce qu'a fait Afro Emoji, une start-up nigériane qui a créé une application qui permet à ses utilisateurs de télécharger des émoticônes «made in Africa», comme le rapporte le site Quartz

À lire aussi: Google veut vendre des smartphones low-cost en Afrique, mais la Chine le fait déjà

Chaque personnage disponible est accommodé d'habits traditionnels et accompagné d'une légende en argot. Comme l'explique le site Jeune Afrique, «l’application propose également un dictionnaire qui traduit chaque expression en anglais. On y retrouve des formules telles que : «Abeg!» (Je t’en prie), «I get runs jor» (Je dois y aller, je suis occupé), «God dey» (Tout ira bien) ou encore «I dey church» (Je suis à l’église)».

Un utilisateur de Twitter a fait une capture d'écran de quelques personnages disponibles. 

Des hiéroglyphes modernes

«En tant qu'Africains, nous avons vraiment un mode de communication particulier et Afro Emoji est vraiment amusant et accessible. Nous sommes en train de construire des hiéroglyphes africains modernes qui nous représentent», a expliqué Ayoola Daramola, le patron d'Africa Emoji, à Quartz.

Si Afro Emoji rencontre un beau succès, ce n'est cependant pas la première tentative de populariser des émoticônes pensés pour un public africain. Comme le rappelle Jeune Afrique, Oju Africa, une entreprise mauritanienne, avait créé en 2014 des emojis afros sur Google Play. Mais petite différence, il n'y avait pas de légendes accolées aux personnages proposés.

Ces dernières années, plusieurs personnalités, dont la chanteuse Miley Cyris ou l'acteur Tahj Mowry, avaient embrassé la cause des emojis afros en dénonçant le manque de diversité ethnique parmi ces petits pictogrammes. Apple avait également diversifié son catalogue d'emojis en avril 2015

Et comme l'écrit joliment l'actrice canadienne Meaghan Rath, qui a demandé sur Twitter à ses fans ce qu'ils pensaient de ces nouveaux emojis: «les emojis parlent plus que les mots».

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

smartphones

Smartphone

Le désamour pour BlackBerry en Afrique du Sud symbolise le déclin de la marque

Le désamour pour BlackBerry en Afrique du Sud symbolise le déclin de la marque

AFP

Le musée s'invite dans les foyers grâce

Le musée s'invite dans les foyers grâce

AFP

Afrique: 350 millions de smartphones d'ici 2017, selon une étude

Afrique: 350 millions de smartphones d'ici 2017, selon une étude