mis à jour le

Burundi: attaques

Au moins cinq grenades ont explosé lundi matin dans la capitale burundaise Bujumbura faisant au moins une dizaine de blessés, selon des témoins contactés par l'AFP.

Trois grenades, lancées par des hommes circulant à moto, ont explosé dans le centre de Bujumbura, dans les quartiers de Rohero et Buyenzi, et deux autres dans un quartier du nord de la ville, Ngarara (BIEN Ngarara), selon ces témoins et le collectif de journalistes burundais, SOS Medias Burundi.

"On ne sait pas ce qui se passe mais c'est clair, on veut nous terroriser. J'ai déjà entendu trois explosions de grenades et ici, près du rond-point central (de Rohero), il y a eu plusieurs blessés", cinq hommes et une femme, a déclaré à l'AFP un habitant de Bujumbura sous couvert d'anonymat.

Selon le collectif SOS Medias Burundi, un enfant a été tué dans l'une de ces attaques. Le collectif a diffusé sur son compte twitter la photo de la victime présumée, gisant dans une rue et recouvert d'une couverture.

Après un début du mois de janvier plutôt calme, Bujumbura est en proie à une recrudescence d'attaques armées depuis début février.

Le pouvoir et l'opposition se rejettent mutuellement la responsabilité de ces "attaques terroristes", qui se sont multipliées depuis le début de la crise au Burundi sans jamais être revendiquées.

Le pays est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature fin avril 2015 du président Pierre Nkurunziza - réélu en juillet - à un troisième mandat.

Les autorités burundaises ont déjoué un coup d'État militaire en mai et ont brutalement réprimé six semaines de manifestations à Bujumbura, mais elles n'ont pu enrayer l'intensification des violences - désormais armées - et l'organisation de mouvements rebelles embryonnaires déterminés à chasser M. Nkurunziza.

Les violences ont déjà fait plus de 400 morts et poussé plus de 230.000 personnes à quitter le pays, parmi lesquels de nombreux opposants, militants associatifs et journalistes, selon l'ONU.

AFP

Ses derniers articles: CAN-2019 : "Le Sénégal a aussi des arguments" pour l'emporter, estime Aliou Cissé  CAN-2019: le Sénégal prêt  Ebola en RDC: l'argent, au coeur des tensions sur le front de la riposte 

attaques

AFP

Egypte: un chef jihadiste extradé de Libye rejugé pour cinq attaques (média)

Egypte: un chef jihadiste extradé de Libye rejugé pour cinq attaques (média)

AFP

Centre du Mali: une vingtaine, voire une quarantaine de morts, dans de nouvelles attaques

Centre du Mali: une vingtaine, voire une quarantaine de morts, dans de nouvelles attaques

AFP

Le Cameroun pleure 37 morts après une des attaques les plus meurtrières de Boko Haram

Le Cameroun pleure 37 morts après une des attaques les plus meurtrières de Boko Haram

blessés

AFP

Maroc: un camp de migrants ravagé par un incendie, des blessés

Maroc: un camp de migrants ravagé par un incendie, des blessés

AFP

"Panique totale" dans le centre du Bénin: au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

"Panique totale" dans le centre du Bénin: au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

AFP

Egypte: 17 blessés dans un attentat visant des touristes près des pyramides

Egypte: 17 blessés dans un attentat visant des touristes près des pyramides

grenade

AFP

Ethiopie: 11 policiers libérés dans l'enquête sur l'attaque

Ethiopie: 11 policiers libérés dans l'enquête sur l'attaque

AFP

Ethiopie: Abiy maintient le cap des réformes malgré l'attaque

Ethiopie: Abiy maintient le cap des réformes malgré l'attaque

AFP

Zimbabwe: une grenade

Zimbabwe: une grenade