mis à jour le

Darfour: un premier convoi humanitaire de l'ONU atteint les civils ayant fui les combats

Un premier convoi humanitaire est arrivé sur une base de la mission de paix conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) qui accueille près de 23.000 civils ayant fuit les intenses combats dans le Darfour, dans l'ouest du Soudan, a indiqué jeudi l'ONU.

Le mois dernier, de violents affrontements ont éclaté dans la région de Jebel Marra, une zone montagneuse à cheval sur les Etats du Darfour-Nord, Darfour-Centre et Darfour-Sud, entre les forces loyales au président soudanais Omar al-Béchir et l'Armée de libération du Soudan d'Abdel Wahid Nour (SLA-AW). 

"Un convoi de 24 camions est arrivé avec de l'aide d'urgence tard mercredi à Sortoni, dans l'Etat du Darfour-Nord, où se trouvent 23.000 déplacés  -- 90% d'entre-eux sont des femmes et des enfants -- ayant fuit les récentes violences dans le Jebel Marra", a indiqué à l'AFP Samantha Newport, porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les camions étaient chargés de nourriture, de fournitures médicales ainsi que d'abris pour les civils ayant trouvé refuge sur la base de Sortoni gérée par la Minuad, déployée dans la région en 2007.

"Ces gens ont marché des kilomètres ou voyagé à dos d'âne ou de chameau, certains ont été forcés de fuir dès que les combats ont frappé leur village et n'ont pas eu le temps de rassembler leur effets personnels ou de la nourriture", poursuit Mme. Newport.

Selon l'Ocha, quelque 38.000 personnes auraient fui vers l'Etat du Darfour-Nord.

En 2003, des rebelles non arabes se sont soulevés pour réclamer la fin de la "marginalisation économique" du Darfour et un partage du pouvoir avec le gouvernement de Khartoum dominé par les Arabes. Depuis, les combats n'ont jamais cessé même s'ils sont parfois moins intenses.

M. Béchir est recherché depuis 2009 par la CPI pour des accusations de crimes de guerres, crimes contre l'humanité et génocide dans cette région.

Il a décrété l'an dernier une trêve au Darfour et dans les Etats du Nil bleu et du Kordofan-sud, qu'il a prolongée d'un mois le 31 décembre. L'armée soudanaise a affirmé respecter le cessez-le-feu mais qu'elle ripostait à des attaques contre ses positions. Le groupe SLA-AW a lui accusé le gouvernement d'avoir lancé plusieurs offensives.

Le conflit au Darfour a fait plus de 300.000 morts et 2,5 millions de déplacés depuis 2003, selon l'ONU. 

AFP

Ses derniers articles: Champs pétroliers: le Ghana n'a pas violé les droits ivoiriens  Congo: mission du FMI  Libye: les kadhafistes peuvent être inclus dans le processus politique 

civils

AFP

Centrafrique: "flambée terrifiante" de violences envers des civils

Centrafrique: "flambée terrifiante" de violences envers des civils

AFP

Niger: au moins 540 civils tués, enlevés ou blessés par Boko Haram depuis février 2015

Niger: au moins 540 civils tués, enlevés ou blessés par Boko Haram depuis février 2015

AFP

Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

combats

AFP

RDC: cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens

RDC: cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens

AFP

RDC: deux officiers tués dans des combats contre des rebelles ougandais

RDC: deux officiers tués dans des combats contre des rebelles ougandais

AFP

Soudan du Sud: confusion dans un hôpital de campagne après des combats

Soudan du Sud: confusion dans un hôpital de campagne après des combats

humanitaire

AFP

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

AFP

Centrafrique: la situation humanitaire est "alarmante"

Centrafrique: la situation humanitaire est "alarmante"

AFP

Au Soudan du Sud, Aburoc, une ligne de front humanitaire

Au Soudan du Sud, Aburoc, une ligne de front humanitaire