SlateAfrique

mis à jour le

Somalie - Une attaque de pirates qui tombe à l'eau

Très actifs au large des côtes de l’Afrique de l’Est, des pirates somaliens ont attaqué un navire de pêche taïwanais le 4 novembre. Mais cette fois-ci, ils se sont heurtés à la résistance acharnée des 28 membres de l’équipage du bateau pris à l'abordage.

Après avoir perdu tout contact radio avec l'extérieur, les pêcheurs taïwanais se sont battus avec les six pirates qui avaient initialement pris le contrôle de leur navire, le Chin Yi Wen. Les assaillants sont passés par-dessus bord, sans que l’on sache ce qui leur est arrivé ensuite, et trois marins ont été blessés pendant l’assaut, selon l’agence de la pêche de Taïwan.

La BBC explique que le Chin Yi Wen a demandé de l’aide au UK Maritime Trade Operations (UKMTO), une force internationale de lutte contre la piraterie chargée de surveiller cette zone particulièrement dangereuse.

Les pirates très organisés sévissent depuis plusieurs années dans le Golfe d’Aden, l’une des voies maritimes les plus empruntées au monde. Armés de grenades et de kalachnikov, les pirates utilisent des téléphones satellites et des GPS, et surgissent sur des bateaux rapides à moteurs puissants. Ces bandits reçoivent parfois des «tuyaux» de contacts travaillant dans les ports du Golfe.

Plusieurs centaines de personnes sont actuellement retenues en otages dans leur navire par des pirates somaliens. La piraterie dans ces eaux représente plus de la moitié des 445 attaques commises dans le monde en 2010, selon les chiffres du Bureau maritime international (IMB). De plus, sur les 53 bateaux détournés en 2010, 49 se trouvaient au large des côtes somaliennes, et près de 1.200 personnes ont été prises en otages.

Cette situation a amené les grandes puissances a envoyer leur marine militaire pour assurer la sécurité du commerce international. Une étude américaine révèle que la piraterie coûte entre 5 et 9 milliards d’euros par an à l’économie mondiale. L’IMB affirme que les politiques de surveillance mises en place dans cette zone ont réduit les attaques de navires cette année. Cependant, il observe aussi l’élargissement de la zone d’action des pirates vers les eaux indiennes.

Lu sur la BBC

A lire aussi

Les pirates prennent l'Afrique à l'abordage

En Somalie, les pirates ont la cote

Quand les pirates prennent le Bénin à l'abordage