mis à jour le

Des rangers du parc du Kruger déplacent un rhinocéros menacé par les braconniers le 17 octobre 2014. Photo: STEFAN HEUNIS / AFP
Des rangers du parc du Kruger déplacent un rhinocéros menacé par les braconniers le 17 octobre 2014. Photo: STEFAN HEUNIS / AFP

En Afrique du Sud, des drones au secours de la lutte anti-braconnage

En 2014, près de deux tiers des rhinocéros tués en Afrique du Sud l'ont été dans le parc Kruger. C'est là que des drones de surveillance sont déployés.

L'Afrique du Sud abrite près de 80% de la population mondiale de rhinocéros. Ce qui en fait une cible majeure pour les braconniers qui tuent chaque année plus de ces animaux en voie de disparition dans les parcs nationaux du sud du continent. Un coup d'oeil aux statistiques est effrayant: en 2008 seuls 83 rhinocéros étaient tués dans le pays, contre 1.215 en 2014. Seule l'année 2015 a enregistré une très légère baisse, mais qui reste très proche du record avec environ 1.175 animaux tués. À ce rythme, l'espèce disparaîtra dans 20 ans.

À lire aussi: Le florissant business des ONG anti-braconnage

Tous les moyens sont donc bons en Afrique du Sud pour tenter d'enrayer ce massacre géant. Les autorités sud-africaines ont annoncé en janvier une levée du moratoire sur l'interdiction de vente de corne de rhinocéros sur le marché domestique, pour tenter de faire chuter le cours de la corne de rhinocéros qui a atteint des records ces derniers mois à cause de la très forte demande en Asie du sud-est. 

Dans le parc national du Kruger, le plus étendu du pays où sont concentrés deux tiers des rhinocéros vivants d'Afrique du Sud, la surveillance anti-braconnage est un immense défi. Le parc national très prisé des touristes fait plus de 20.000 km carrés et longe la frontière du Mozambique d'où viennent de très nombreux braconniers. De nombreux endroits reculés y sont très difficiles d'accès. Pour mieux combattre le braconnage, des drones ont récemment été déployés au-dessus de cette région sauvage, comme le raconte le média britannique The Economist dans un reportage vidéo sur place.

«L'objectif du projet est de détecter l'activité illégal de braconnage dans le parc où vivent des espèces en danger et notamment les rhinocéros», explique Rob Hannaford, l'un des responsables du projet. Les drones sont notamment d'une grande aide aux rangers la nuit, où «les braconniers se sentent protégés par l'obscurité», ajoute Rob Hannaford devant la caméra de The Economist.

Un nouvel outil pour lutter contre des braconneurs toujours mieux armés et organisés. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: La dernière monarchie absolue d'Afrique veut interdire le divorce  Le chef du renseignement du Nigeria cachait 43 millions de dollars chez lui  Le chômage des jeunes est un problème partout en Afrique, sauf dans un pays 

braconnage

Wildlife

Sauver les grands singes, c’est contribuer au développement de l'Afrique

Sauver les grands singes, c’est contribuer au développement de l'Afrique

Wildlife

Un robot rhinocéros pour lutter contre le braconnage

Un robot rhinocéros pour lutter contre le braconnage

Wildlife

L'extinction des guépards pourrait être aussi rapide que leur vitesse de pointe

L'extinction des guépards pourrait être aussi rapide que leur vitesse de pointe

rhinocéros

AFP

Afrique du Sud: le bilan écorné des "Mambas noires" dans leur lutte pour sauver les rhinocéros

Afrique du Sud: le bilan écorné des "Mambas noires" dans leur lutte pour sauver les rhinocéros

AFP

Zimbabwe: 700 rhinocéros vont être décornés pour lutter contre le braconnage

Zimbabwe: 700 rhinocéros vont être décornés pour lutter contre le braconnage

Wildlife

Au Zimbabwe, des braconniers appartiennent à la police secrète

Au Zimbabwe, des braconniers appartiennent à la police secrète