mis à jour le

Burkina Faso: un couple d'Autrichiens enlevés par des inconnus

Deux Autrichiens, un médecin et sa femme, ont été enlevés vendredi matin dans le nord du Burkina Faso, a annoncé samedi à l'AFP le ministère burkinabè de la Sécurité intérieure. 

"Nous essayons de confirmer cette information", a seulement déclaré à l'AFP Thomas Schnöll, porte-parole du ministère autrichien des Affaires étrangères.

Le couple - dont on ignore s'ils étaient résidents au Burkina ou touristes de passage - a été enlevé à Baraboulé, dans la région du Sahel, située dans le nord du Burkina, frontalier du Niger et du Mali. 

Dans la même région, à Oursi, une caserne avait été attaquée par des inconnus fin août 2015. Un gendarme burkinabè, blessé dans l'attaque, était décédé par la suite dans un hôpital à Ouagadougou.

L'annonce de cet enlèvement coïncide avec la fin d'une spectaculaire attaque menée de vendredi soir à samedi matin par un groupe de militants jihadistes contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou, qui a laissé au moins 23 morts.  

AFP

Ses derniers articles: Egypte: le boss du club de Zamalek, un parfum de dynamite  Guinée: retour au calme, le parquet demande l'arrêt de la grève  Macron qualifie de "crime contre l'Humanité" les faits d'esclavage en Libye 

Burkina

AFP

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

AFP

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

AFP

Le Burkina commémore les 30 ans de l'assassinat de Thomas Sankara

Le Burkina commémore les 30 ans de l'assassinat de Thomas Sankara

couple

AFP

RDC: un couple tué lors d'un vol au lendemain du lynchage de 4 braqueurs présumés

RDC: un couple tué lors d'un vol au lendemain du lynchage de 4 braqueurs présumés

Horreur

Un couple lapidé par des "islamistes" dans le nord du Mali

Un couple lapidé par des "islamistes" dans le nord du Mali

AFP

Au Soudan, un couple pleure sa fille morte pour l'EI

Au Soudan, un couple pleure sa fille morte pour l'EI