mis à jour le

Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement sans grand changement mais avec plus de femmes

Le nouveau gouvernement formé par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan à la demande du président Alassane Ouattara fait une place plus large aux femmes mais sans introduire de changement majeur par ailleurs, selon sa composition annoncée par la présidence mardi. 

"L'ossature a été conservée. C'est un gouvernement de mission et de combat", a déclaré le Premier ministre soulignant qu'il y avait "cinq sortants et neuf entrants" et que parmi ces derniers, "quatre étaient des femmes".

Cela porte à "neuf le nombre de femmes", au gouvernement soit "un quart du gouvernement" qui compte 36 membres contre 31 pour l'équipe précédente. 

Le président Ouattara avait chargé le 6 janvier son Premier ministre de former un nouveau gouvernement, un renouvellement attendu après la réélection de M. Ouattara dès le premier tour en octobre dernier.

Si l'ossature reste la même, trois portefeuilles importants -- la Justice, la Défense et les Affaires étrangères --- changent de main. Le Premier ministre n'a pas voulu commenter ces changements, renvoyant les journalistes vers le président Ouattara.

Le ministre de la Justice Gnenema Coulibaly est remplacé par Sansan Kambile, ancien magistrat, qui était jusqu'ici secrétaire général du gouvernement. Ce changement montre la volonté de M. Ouattara, à qui l'opposition a reproché une "justice des vainqueurs", de donner une image nouvelle dans le domaine crucial de la réconciliation nationale après une longue période de troubles internes.

Aux Affaires étrangères, Charles Koffi Diby laisse la place à Abdallah Albert Toikeusse Mabri, qui était déjà au gouvernement et est une figure de l'Union pour la Démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), la formation de l'ancien chef de la junte, le général Robert Gueï, qui fait partie de la coalition qui a soutenu l'élection de M. Ouattara.

Membre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), de l'ancien président Henri Konan Bédié, un des principaux alliés de M. Ouattara, M. Koffi Diby a été ministre sans discontinuité depuis 2005 et paie sans doute cette longévité. 

Quant à la Défense, gérée directement par la présidence, Paul Koffi Koffi laisse son poste pour l'Enseignement supérieur et la Formation, tandis qu'un nouveau venu, Paul Charles Donwahi, devient ministre auprès du Président de la République, chargé de la Défense. 

AFP

Ses derniers articles: Guinée équatoriale: un artiste arrêté, l'Etat et la famille divergent sur les raisons  RDC: l'ONU table toujours sur une présidentielle d'ici au 31 décembre  Kenya: la faune sauvage décimée par des invasions de réserves privées 

Changement

AFP

Soudan du Sud: cafouillage autour du changement de nom de l'armée

Soudan du Sud: cafouillage autour du changement de nom de l'armée

AFP

Présidence de la CAF: Ahmad Ahmad veut conduire le changement

Présidence de la CAF: Ahmad Ahmad veut conduire le changement

AFP

CAN: "Peut-être un changement de système

CAN: "Peut-être un changement de système

femmes

AFP

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

AFP

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

AFP

Maroc: manifestation contre les violences sexuelles

Maroc: manifestation contre les violences sexuelles

gouvernement

AFP

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

AFP

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement

AFP

Tunisie: le président Essebsi accentue sa mainmise sur le gouvernement

Tunisie: le président Essebsi accentue sa mainmise sur le gouvernement