mis à jour le

Une bannière déchirée à l'effigie de Kadhafi, le 12 octobre 2011 à Syrte. Crédit photo: REUTERS/Asmaa Waguih
Une bannière déchirée à l'effigie de Kadhafi, le 12 octobre 2011 à Syrte. Crédit photo: REUTERS/Asmaa Waguih

Et si Sarkozy avait attaqué la Libye de Kadhafi pour sauver le franc CFA?

C'est ce qu'affirme un mail adressé à Hilary Clinton par l'un de ses conseillers en 2011, révèle Le Monde.

Mille scénarios ont déjà été écrits sur les raisons qui ont pu pousser l'ex-président français Nicolas Sarkozy à envahir la Libye de Mouammar Kadhafi en 2011. Mais une nouvelle hypothèse, très surprenante, a été révélée lundi 11 janvier par le quotidien français Le Monde, qui s'appuie sur un e-mail adressé à Hillary Clinton en 2011 par l'un de ses conseillers à l'époque. 

«Il y aurait eu une raison cachée dans la décision de l’ex-président français Nicolas Sarkozy d’intervenir militairement en mars 2011 contre le régime de Kadhafi: châtier l’ex-dictateur de Tripoli pour son plan de lancement d’une monnaie panafricaine vouée à se substituer au franc CFA et menaçant donc l’influence française», explique Le Monde.

Ce scoop a été révélé fin décembre aux Etats-Unis dans le cadre de l'«e-mail gate» qui empoisonne la vie d'Hillary Clinton, candidate déclarée à la primaire démocrate pour la présidentielle de 2016.

À lire aussi: Pourquoi la dévaluation du franc CFA fait peur aux Africains

Le courriel reçu par Hillary Clinton, qui date du 1er avril 2011, évoque un stock d'or d'une valeur de 7 milliards de dollars accumulé par Kadhafi dans le but de créer une monnaie panafricaine. Un projet – très difficile à mettre en place même à moyen terme –, qui aurait inquiété les services de renseignement français. L'instauration d'une devise panafricaine menaçait en effet le franc CFA, dont le cours est indexé à l'euro, qui est la monnaie commune à plusieurs ex-colonies françaises en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale et confère un «droit de regard» de la Banque de France sur la politique monétaire des banques centrales de la région. 

Si cette information, qui en est pour le moment au stade de l'hypothèse en l'absence de preuves plus solides, se confirme, cela ressemblerait à un énième avatar de la «françafrique».

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

franc CFA

Intégration

Ich bin ein Kameruner

Ich bin ein Kameruner

Crise monétaire

Inéluctable dévaluation du franc CFA

Inéluctable dévaluation du franc CFA

Tribune

Faut-il avoir peur d’une dévaluation du franc CFA?

Faut-il avoir peur d’une dévaluation du franc CFA?

kadhafi

Libye

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

AFP

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

AFP

La Libye toujours en crise, cinq ans après la mort de Kadhafi

La Libye toujours en crise, cinq ans après la mort de Kadhafi