mis à jour le

Présidentielle centrafricaine: "pas question" de stopper le processus électoral selon le gouvernement

Le gouvernement centrafricain a affirmé mardi qu'il n'était "pas question" d'arrêter le processus électoral, alors qu'une vingtaine de candidats ont exigé son "arrêt" et dénoncé une "mascarade" à propos de la présidentielle du 30 décembre.

Plusieurs membres du gouvernement ont réagi à cette sortie, à commencer par le Premier ministre Mahamat Kamoun, qui a exhorté tous les candidats "à respecter (leurs) engagements dans l'intérêt supérieur de la nation". "Il n'est pas question (...) de stopper le processus électoral qui est lancé", a également asséné le ministre de l'Administration du territoire, Modibo Bachir Walidou, lors d'une conférence de presse à Bangui.

AFP

Ses derniers articles: Mondial  Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête  Algérie: arrestation de 12 adeptes d'une secte accusés de "prosélytisme" 

gouvernement

AFP

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

AFP

Tensions en Afrique du Sud entre gouvernement et groupes miniers

Tensions en Afrique du Sud entre gouvernement et groupes miniers

présidentielle

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow