mis à jour le

Mali: état d'urgence réinstauré pour prévenir des attentats lors des fêtes de fin d'année

Le gouvernement malien a proclamé l'état d'urgence pour dix jours en raison de "l'évolution de la situation sécuritaire au Mali et dans la sous-région", selon un communiqué officiel publié lundi soir.

Le gouvernement décrète "l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire national à compter du 21 décembre 2015 à minuit pour une durée de 10 jours" , indique ce communiqué rendu public à l'issue du conseil des ministres.

La mesure d'exception "vise à donner aux autorités compétentes les moyens de droit leur permettant de mieux circonscrire et combattre tout projet d'atteinte à la sécurité des personnes et de leurs biens et toute tentative de trouble à la quiétude des populations", ajoute le communiqué.

Elle donne notamment plus de possibilités d'interventions aux forces de sécurité et restreint les rassemblements.

Interrogé par l'AFP sur d'éventuelles menaces contre le pays, un ministre malien a répondu, sous couvert d'anonymat : "Même en France, à l'approche des fêtes de fin d'année, il y a des mesures qui sont prises. Le Mali a le devoir de prendre les devants". 

"C'est ce que nous faisons. Pour les fêtes de fin d'années, il faut éviter les attroupements. L'ennemi peut profiter de ces attroupements".

C'est le deuxième état d'urgence proclamé au Mali en un mois, après celui décrété à la suite de l'attaque contre un grand hôtel de la capitale.

Le 20 novembre, l'attaque du Radisson Blu de Bamako avait fait 20 morts dont 14 étrangers, en plus des deux assaillants, selon le bilan officiel.

Cette action a été revendiqué par deux groupes jihadistes: le 20 novembre par Al-Mourabitoune de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar et le 22 novembre par le Front de libération du Macina (FLM, mouvement jihadiste malien).

AFP

Ses derniers articles: Libye: un fils de l'ex-dictateur libéré, que reste-t-il du clan Kadhafi?  RDC: nouveau massacre de villageois en Ituri, les ADF accusés  Guinée: les putschistes convoquent autoritairement les anciens ministres 

attentats

AFP

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

AFP

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

AFP

Au procès des attentats de Bamako, "Ibrahim 10" livrera sa "petite vérité"

Au procès des attentats de Bamako, "Ibrahim 10" livrera sa "petite vérité"

Etat

AFP

Etat de siège en RDC: en trois mois, "rien n'a changé"

Etat de siège en RDC: en trois mois, "rien n'a changé"

AFP

Virus/Algérie: reprise "alarmante" et Etat "absent", s'inquiète un infectiologue

Virus/Algérie: reprise "alarmante" et Etat "absent", s'inquiète un infectiologue

AFP

Paris annonce la mort ou les arrestations de cadres du groupe Etat islamique au Sahel

Paris annonce la mort ou les arrestations de cadres du groupe Etat islamique au Sahel

fêtes

AFP

Sénégal: fêtes de l'Indépendance annulées et mesures fortes face au coronavirus

Sénégal: fêtes de l'Indépendance annulées et mesures fortes face au coronavirus

AFP

La RDC se prépare

La RDC se prépare

AFP

Ebola: appel

Ebola: appel