mis à jour le

Présidentielle aux Seychelles: les premiers électeurs votent pour un second tour inédit

Les électeurs seychellois ont commencé à voter mercredi pour le second tour, inédit, d'un scrutin présidentiel étalé sur trois jours en raison de l'éparpillement dans l'océan Indien de cet archipel de 115 îles.

Le président James Michel qui brigue un troisième mandat, le dernier que lui autorise la Constitution, a raté de peu l'élection au 1er tour en recueillant 47,76% des voix. Son adversaire le pasteur anglican Wavel Ramkalawan, candidat pour la 5e fois sous les couleurs du Parti national des Seychelles (SNP), a glané 33,93% des suffrages et rallié derrière lui l'ensemble de l'opposition au chef de l'Etat.

C'est la première fois depuis le rétablissement du multipartisme en 1993 sur l'archipel qu'une présidentielle donne lieu à un 2e tour.

Il manque peu de voix à M. Michel pour l'emporter, mais la victoire dépendra largement du choix des 14,19% d'électeurs ayant voté au 1er tour pour Patrick Pillay, ancien ministre du chef de l'Etat et dissident de son parti Lepep ("Le Peuple" en créole), dont il a claqué la porte avec d'autres cadres pour fonder Lalyans Seselwa ("L'alliance seychelloise").

Si M. Pillay a comme les trois autres candidats éliminés au 1er tour, appelé à voter pour M. Ramkalawan, certains analystes estiment que nombre d'anciens partisans de Lepep ayant apporté leur suffrage au dissident se refuseront à voter pour le candidat du SNP.

Vendredi, les agents de la Commission électorale ont commencé dès la matinée à se rendre par avion sur plusieurs îles et atolls très peu peuplés pour y installer un bureau de vote, parfois à peine 30 mn.

"Les bureaux de vote ont ouvert comme prévu ce matin", a confirmé le président de la Commission électorale des Seychelles Hendrick Gappy, "le processus a commencé doucement et dans le calme".

Détenus, patients hospitalisés, pensionnaires de maison de retraite ou personnels d'astreinte le jour du vote ont été les premiers à voter à Mahé et Praslin - deuxième plus importante île à 44 km plus au nord-est.

Les quelques électeurs des atolls Farquhar (770 km au sud-ouest de Mahé) et Alphonse (400 km au sud-ouest), des îles Desroches (230 km au sud-ouest), Coetivy (170 km au sud-est), Platte (135 km au sud-ouest) ou D'Arros, certains acheminés par bateau des îlots alentour, devaient voter au long de la journée, à mesure du déplacement des agents de la Commission électorale.

Certaines de ces îles sont inhabitées une partie de l'année et leur résidents sont des employés d'hôtels ou d'une entreprise para-publique chargée de la gestion de ces bouts de territoire.

Les îles Silhouette et du Nord, à 30 et 60 km au nord-ouest de Mahé, votent aussi mardi. Le dernier bureau devait fermer à 16H00 (12H00 GMT).

Jeudi, les assesseurs continueront de parcourir d'autres îles éloignées, tandis que les quelques centaines d'habitants d'îles dites "proches" convergeront vers trois bureaux de vote. Vendredi, enfin, les habitants de Mahé, Praslin et La Digue, où vivent quelque 98% des Seychellois, voteront pour le dernier jour de scrutin.

électeurs

AFP

Mali: les électeurs officiellement convoqués pour la présidentielle le 29 juillet

Mali: les électeurs officiellement convoqués pour la présidentielle le 29 juillet

AFP

Présidentielle en Sierra Leone: les électeurs moins pressés de voter qu'au premier tour

Présidentielle en Sierra Leone: les électeurs moins pressés de voter qu'au premier tour

AFP

Au Caire, la liesse des électeurs pro-Sissi

Au Caire, la liesse des électeurs pro-Sissi

présidentielle

AFP

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

AFP

Présidentielle au Mali: l'ex-Premier ministre Modibo Sidibé se lance

Présidentielle au Mali: l'ex-Premier ministre Modibo Sidibé se lance

AFP

Présidentielle au Mali: le président sortant investi par une large coalition

Présidentielle au Mali: le président sortant investi par une large coalition