mis à jour le

L'ancien sélectionneur du Cameroun, Volker Finke, lors de la Coupe du monde 2014. Crédit photo: REUTERS/Michael Dalder
L'ancien sélectionneur du Cameroun, Volker Finke, lors de la Coupe du monde 2014. Crédit photo: REUTERS/Michael Dalder

Le Cameroun cherche son futur sélectionneur sur les réseaux sociaux

Une solution comme une autre pour les lions indomptables en mal de succès.

Depuis quelques années, le Cameroun est en panne de résultats, sur le plan continental comme mondial. Les Lions indomptables ont achevé les deux dernières Coupe du monde, en 2010 et 2014, à l'avant-dernière place puis à la dernière place, et ils n'ont pas fait mieux à la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en ne se qualifiant même pas pour la phase finale en 2012 et 2013, puis en échouant au 1er tour en 2015. 

Le dernier coach de la sélection, l'Allemand Volker Finke, a lui subi mille et une calomnies après ses échecs à la Coupe du monde 2014 et lors de la CAN 2015, avant d'être renvoyé en octobre dernier.

«Le sélectionneur allemand était devenu très impopulaire, critiqué de toute part pour ses choix tactiques surprenants et ses mauvais résultats. Il était pourtant arrivé en mai 2013 au Cameroun comme un sauveur. Sous la férule de l’ex-entraîneur de Fribourg, les Lions indomptables déjà affaiblis par des dissensions internes, parviennent à se qualifier pour le Mondial 2014 et la Coupe d’Afrique des Nations 2015. Mais les deux campagnes seront désastreuses», soulignait Le Monde début novembre.

Depuis, c'est le Camerounais Alexandre Belinga qui a assuré l'intérim. Mais la Fédération veut un autre nom pour ramener la sélection au plus haut niveau. Mais visiblement, les dirigeants camerounais n'ont pas réussi à trouver chaussure son pied depuis plusieurs semaines. Ils ont donc décidé de passer une annonce sur Twitter et Facebook, pour dénicher leur prochain coach.

Voici ce que dit cette petite annonce peu banale:

«Les candidats doivent satisfaire aux conditions suivantes: être de nationalité camerounaise ou étrangère; être de bonne moralité; être physiquement apte et en bonne santé; avoir une forte personnalité; avoir une crédibilité et jouir d’une reconnaissance nationale et internationale; avoir une expérience professionnelle dans les clubs d'élite, dans les clubs professionnels ou dans les sélections nationales; avoir une bonne connaissance du football africain», précise, entre autres, l'annonce.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le chef du renseignement du Nigeria cachait 43 millions de dollars chez lui  Le chômage des jeunes est un problème partout en Afrique, sauf dans un pays  Les pirates somaliens sont de retour dans le business d'otages 

CAN

AFP

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

AFP

CAN-2017: le Gabon abandonne "sa" CAN face au Cameroun

CAN-2017: le Gabon abandonne "sa" CAN face au Cameroun

AFP

Nice: Belhanda indisponible plusieurs semaines et forfait pour la CAN

Nice: Belhanda indisponible plusieurs semaines et forfait pour la CAN

football

AFP

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

CAN 2017

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Football

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo