mis à jour le

Un éléphant gonflable flotte sur Hollywood Boulevard, le 30 novembre 2015. Crédit photo: REUTERS/David McNew
Un éléphant gonflable flotte sur Hollywood Boulevard, le 30 novembre 2015. Crédit photo: REUTERS/David McNew

Des scientifiques ont repéré pour la première fois une espèce d'éléphant au Sud-Soudan

Il s'agit d'éléphants de forêt d'Afrique, une espèce en voie d'extinction.

C'est pour une fois une bonne nouvelle qui vient du Soudan du Sud, pays tristement ravagé par la guerre civile depuis son indépendance en 2011. Une équipe de scientifiques a en effet annoncé avoir pour la première fois observé des éléphants de forêt d'Afrique dans le pays, rapporte le site d'informations Quartz. Cette espèce d'éléphant, qui a longtemps été considérée comme une sous-espèce, est menacée d'extinction et la communauté scientifique ne soupçonnait pas sa présence sur ce territoire.

Pour en arriver à cette découverte, les scientifiques de l'université américaine de Bucknell, qui ont collaboré avec les équipes des parcs nationaux soudanais, ont placé des caméras fixes dans les vastes forêts inexplorées dans l'ouest du Soudan du Sud.

À lire aussi: Les éléphants meurent peu du cancer (et maintenant on sait pourquoi)

«C'est une découverte extrêmement importante. Trouver ces éléphants au Soudan du Sud étend leur territoire. Mais nous avons besoin d'aller plus loin dans nos études car les éléphants de forêts, comme leurs cousins des savanes, font face à la forte pression du braconnage», a dit à Quartz, DeeAnn Reeder, membre de l'équipe scientifique.

Jusqu'en 2001, l'éléphant de forêt africain était considéré comme une sous-espèce de l'éléphant d'Afrique. Mais une étude, scientifique, publiée dans le prestigieux magazine Science, avait démontré que les ADN des deux cousins étaient trop éloignées pour en faire une même espèce.

L'éléphant de forêt est en danger critique d'extinction. Entre 2002 et 2011, leur nombre a chuté de 62% et certains scientifiques estiment que l'espèce aura disparu dans cinq ans, comme le soulignait The New Yorker dans un long reportage.

Mais la bonne nouvelle de cette découverte, risque d'être ternie. «Comme la guerre civile se poursuit, la protection de l'éléphant de forêt tout juste découvert, et de d'autres espèces, sera difficile», conclut le site Quartz.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

éléphants

AFP

Neuf éléphants en cavale meurent électrocutés au Botswana

Neuf éléphants en cavale meurent électrocutés au Botswana

AFP

Côte d'Ivoire: Kolo Touré dans le staff des Eléphants

Côte d'Ivoire: Kolo Touré dans le staff des Eléphants

AFP

Au Gabon, protéger les éléphants mais aussi les villageois

Au Gabon, protéger les éléphants mais aussi les villageois