mis à jour le

Road to Namibia. Crédit photo: Damien du Toit via Flickr. CC
Road to Namibia. Crédit photo: Damien du Toit via Flickr. CC

L'Afrique doit améliorer son réseau routier, mais sans détruire l'environnement

Selon une étude scientifique, des dizaines de nouveaux axes routiers majeurs sont en projet sur le continent.

C'est une question (presque) vieille comme l'Afrique. Comment booster l'économie du continent africain, sans détruire l'environnement et l'habitat des populations locales?

Selon une étude scientifique parue dans la revue Current Biology, de nombreux grands projets de «corridors» – des axes routiers transnationaux et des voies ferrées – ont été lancés à travers le continent dans le but de doper la production agricole, l'exportation de minerais et renforer l'intégration économique de certaines régions africaines. Mais pour les auteurs de l'étude, les effets bénéfiques concernant ces grands chantiers ne sont pas garantis. 

À lire aussi sur Slate Afrique: Le drame humain de l'insécurité routière en Afrique

«Beaucoup de nouvelles routes et de voies ferrées, dits des "corridors de développement", qui sont planifiés pour traverser l'Afrique au nom du développement économique pourraient détruire les forêts équatoriales et les savanes du continent, et mener beaucoup de gens à envahir des zones protégées où la production agricole n'aurait que peu de chance de croitre», écrit le quotidien The Guardian.

Dans leur étude, les scientifiques reconnaissent que la multiplication des infrastructures est une bonne chose pour le développement de l'Afrique, mais plaident pour un développement contrôlé. 

Désenclaver de larges territoires

Les auteurs du rapport notent que 33 routes majeures pourraient être construites à travers le continent, avec certains axes qui s'étendront sur plus de 3.000 km. Les autorités de nombreux pays ambitionnent ainsi de désenclaver de larges territoires et de développer les échanges commerciaux intercontinentaux et entre l'Afrique et le reste de la planète. Un axe ferroviaire doit par exemple relier le port de Mombasa (Kenya) au bassin du Congo, et un autre Dakar à Port Harcourt au Nigeria.

«L'Afrique change plus rapidement qu'aucun continent à travers l'histoire de l'humanité. L'une des priorités majeures des prochaines décennies sera la hausse de la production agricole et de la productivité pour améliorer la sécurité alimentaire et atténuer la pauvreté d'une population en rapide croissance, pendant que les investissements étrangers se concentrent à une échelle jamais atteinte sur l'exploitation des terres et des ressources naturelles», analysent les auteurs de l'étude.

Le quotidien The Guardian précise lui que si tous ces projets voient le jour, l'Afrique comptera 53.000 km supplémentaires de routes et de rails dans quelques années. 

«L'Afrique a besoin de meilleures routes et voies ferrées, qui bien localisées peuvent apporter beaucoup de bénéfices. Mais si elles sont construits aux mauvais endroits, cela peut ouvrir la boîte de pandore», dit à The Guardian, William Laurance, un universitaire de l'université James Cook en Australie, et l'un des auteurs de l'étude.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Cop21

Développement durable

Avec la COP22, le Maroc veut réussir sa mue écologique

Avec la COP22, le Maroc veut réussir sa mue écologique

Tribune

Un vent de Smart Cities souffle sur l'île Maurice

Un vent de Smart Cities souffle sur l'île Maurice

Cop21

Les dirigeants africains ont-ils le mauvais rôle à la Cop21?

Les dirigeants africains ont-ils le mauvais rôle à la Cop21?

environnement

Environnement

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

Environnement

En Afrique, la pollution de l'air tue mais personne ne veut le voir

En Afrique, la pollution de l'air tue mais personne ne veut le voir

Nature

Où passer des vacances «vertes» en Afrique?

Où passer des vacances «vertes» en Afrique?