mis à jour le

Capture d'écran de la chaîne d'Aliaa Gad sur YouTube. DR
Capture d'écran de la chaîne d'Aliaa Gad sur YouTube. DR

Aliaa Gad, une YouTubeuse qui parle librement de sexe aux Egyptiens

Dans un pays où la sexualité est un sujet tabou, cette jeune femme fait le buzz sur YouTube.

Habituellement, la sexualité est un sujet profondément tabou dans la société égyptienne. Et lorsque les médias évoquent la question, cela tourne autour du harcèlement sexuel, des viols quotidiens ou de l'excision, dans un pays où les droits des femmes sont régulièrement bafoués.

Mais, il y aussi parfois des bonnes nouvelles. Parmi d'autres, Aliaa Gad a réussi à faire de la sexualité un sujet un peu moins tabou en Egypte. Comme le rapporte le média marocain Telquel, cette YouTubeuse «fait le buzz en abordant des sujets liés à la sexualité et aux questions très intimes des gens».

À lire aussi: Une appli pour rendre les rues plus sûres pour les femmes égyptiennes

Créée en 2010, sa chaîne YouTube compte plus de 165.000 abonnés. Un vrai succès dans un paysage médiatique égyptien où les émissions de ce genre sont quasiment inexistantes. Elle y publie régulièrement des vidéos dans lesquelles elle aborde des sujets qui touchent de nombreuses personnes, femmes et hommes réunis,, comme l'éjaculation précoce, les maladies sexuellement transmissibles, la taille du pénis.... 

Un public très large

Dans une interview accordée à la chaîne France 24, elle a expliqué que l'envie de faire ces vidéos lui est venue en observant la méconnaissance de ses compatriotes sur le sujet lors de ses études de médecine sur les bancs de l'université de Ain Shams au Caire. Ensuite, elle s'est très vite construite une petite notoriété sur le web, et les questions des internautes ont vite afflué, comme elle le raconte au micro de France 24:

«J’ai par exemple reçu des milliers de messages d’internautes me demandant des conseils sur la nuit de noce. Beaucoup de se plaignaient et me disaient que ça avait été une catastrophe. Dans beaucoup de régions du monde arabe, la nuit de noces est un rituel au cours duquel la femme est censée perdre sa virginité. J’ai donc réalisé plusieurs vidéo où je leur conseille par exemple de se détendre, de prendre le temps de se connaître, de connaître le corps de l’autre. Je dis aussi de déculpabiliser les hommes et leur dire qu’ils ne sont pas obligés de passer à l’acte dès la première nuit», raconte t-elle.

À lire aussi: L'été, la triste saison des mutilations génitales des jeunes filles en Egypte

Et sur la chaîne d'Aliaa Gad, les spectateurs ne viennent pas seulement d'Egypte, mais de nombreux pays arabes. «Si le Maroc et l’Arabie Saoudite se joignent au public égyptien, venu en masse visionner les vidéos d’Aliaa Gad, cette dernière confie toutefois ne pas toujours être la bienvenue dans ces différents pays», note Telquel. La YouTubeuse égyptienne admet, elle, «vouloir changer les mentalités dans le monde arabe, tout en assurant ne pas chercher à casser les traditions locales.»

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée  En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales 

femmes

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

AFP

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes

Le Caire

Politique

Comment les activistes égyptiens s'organisent face à la «répression préventive»

Comment les activistes égyptiens s'organisent face à la «répression préventive»

Inégalité

VIDEO. Le président égyptien parade sur un tapis rouge de 3km dans un quartier populaire

VIDEO. Le président égyptien parade sur un tapis rouge de 3km dans un quartier populaire

Droits de l'homme

Le régime égyptien compare les accusations de l'Occident à «la propagande de Goebbels»

Le régime égyptien compare les accusations de l'Occident à «la propagande de Goebbels»

sexe

AFP

Malawi: séropositif, il était payé pour initier des jeunes filles au sexe

Malawi: séropositif, il était payé pour initier des jeunes filles au sexe

Sexe

Le Maroc secoué par des controverses en série sur les moeurs

Le Maroc secoué par des controverses en série sur les moeurs

AFP

Une danse, le sexe relié

Une danse, le sexe relié