mis à jour le

Capture d'écran sur Instagram. DR
Capture d'écran sur Instagram. DR

Le prince Harry combat le braconnage en faisant des câlins aux éléphants

Un moyen (presque) comme un autre de médiatiser la lutte contre le braconnage.

Le prince Harry, membre de la famille royale britannique, a passé trois mois sur le continent africain, en Tanzanie, Afrique du Sud, Botswana et Namibie, l'été dernier pour travailler sur des projets de conservation de la faune au sein de réserves nationales. Dans des pays où les éléphants et les rhinocéros sont chassés de manière illégale pour leur ivoire et leurs cornes, la lutte contre le braconnage est l'un des grands chantiers des autorités. Au rythme actuel de la chasse illégale, les éléphants et les rhinocéros pourraient en effet disparaître dans deux décennies.

À lire aussi sur Slate Afrique: La légalisation de la vente de corne de rhinocéros peut-elle sauver l'espèce?

Le prince Harry, 31 ans, a publié mercredi 2 décembre sur son compte Instagram plusieurs photos de son voyage. On peut notamment le voir faire un calin à une femelle éléphant sous sédatif. Il a commenté sa photo avec ces mots:

«Après une très longue journée dans le Kruger national park, avec cinq rhinocéros envoyés dans leur nouvel habitat et trois éléphants libérés de leurs colliers, comme cette femelle sous sédatif, j'ai décidé de prendre une pause. Je sais la chance que j'ai de vivre ces expériences, mais entendre les histoires des gens sur le terrain qui racontent à quel point la situation est catastrophique est vraiment bouleversant et frustrant pour moi. Comment cela se peut que 30.000 éléphants ont été abattus rien que l'année dernière.»

 

Prince Harry has released this personal photo taken during his summer visit to southern Africa. Here Prince Harry shares his story behind the photograph... "After a very long day in Kruger National Park, with five rhinos sent to new homes and three elephants freed from their collars - like this sedated female - I decided to take a moment. I know how lucky I am to have these experiences, but hearing stories from people on the ground about how bad the situation really is, upset and frustrated me. How can it be that 30,000 elephants were slaughtered last year alone? None of them had names, so do we not care? And for what? Their tusks? Seeing huge carcasses of rhinos and elephants scattered across Africa, with their horns and tusks missing is a pointless waste of beauty." Photograph © Prince Harry

Une photo publiée par Kensington Palace (@kensingtonroyal) le

Un rhino de la famille

Parmi les nombreuses autres photos publiées sur le compte du prince Harry, un rhinocéros qui apparaît en gros plan à une signification particulière pour la famille royale. 

«C'était la seconde fois que Zawadi, un rhinocéros noir femelle, rencontrait quelqu'un de ma famille. Mon frère William l'avait nourri il y a trois ans dans le Kent juste avant qu'elle parte dans le cadre d'un projet de translocation en Tanzanie où elle vit maintenant dans un sanctuaire (...) Elle et beaucoup d'autres vivent maintenant dans la savane où leur nombre augmente.»

 

Prince Harry has released this personal photo taken during his summer visit to southern Africa. Here Prince Harry shares his story behind the photograph... "This was the second time Zawadi, a female black rhino, met someone from my family. My brother William fed her three years ago in Kent just before she left under a translocation project to Tanzania where she now lives in a sanctuary. Thanks to the passion and stubbornness of Tony Fitzjohn OBE and his amazing rangers, she and many others are living it up in the bush and their numbers are growing. She goes nuts for carrots and I loved being able to send William this photo. Hats off to Tusk Trust." http://www.tusk.org/mkomazi-national-park Photograph ©Prince Harry

Une photo publiée par Kensington Palace (@kensingtonroyal) le

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

braconnage

AFP

Le Botswana accuse les Etats-Unis d"'encourager le braconnage des éléphants"

Le Botswana accuse les Etats-Unis d"'encourager le braconnage des éléphants"

AFP

Afrique du Sud: le braconnage des rhinocéros en très légère baisse

Afrique du Sud: le braconnage des rhinocéros en très légère baisse

AFP

Au Malawi, l'armée britannique en renfort de la lutte contre le braconnage

Au Malawi, l'armée britannique en renfort de la lutte contre le braconnage

éléphants

AFP

Kenya: décès de Daphne Sheldrick, la célèbre "mère" des éléphants orphelins

Kenya: décès de Daphne Sheldrick, la célèbre "mère" des éléphants orphelins

AFP

Au Gabon, des éléphants

Au Gabon, des éléphants

AFP

Au Bénin, le parc de la Pendjari se rêve en sanctuaire pour les éléphants d'Afrique de l'Ouest

Au Bénin, le parc de la Pendjari se rêve en sanctuaire pour les éléphants d'Afrique de l'Ouest

rhinocéros

AFP

Six rhinocéros noirs sud-africains en route pour le Tchad

Six rhinocéros noirs sud-africains en route pour le Tchad

AFP

Kenya: trois rhinocéros tués par des braconniers

Kenya: trois rhinocéros tués par des braconniers

AFP

Kenya: Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc du Nord, est mort

Kenya: Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc du Nord, est mort