mis à jour le

Tunisie: le secrétaire d'Etat

Le secrétaire d'Etat tunisien en charge des affaires sécuritaires, Rafik Chelly, a été "relevé de ses fonctions" mardi par le Premier ministre Habib Essid, a annoncé la présidence du gouvernement.

M. Chelly, qui exerçait auprès du ministre de l'Intérieur Najem Gharsalli, sera "invité à assumer d'autres fonctions", a-t-elle ajouté dans un bref communiqué. Aucun motif précis n'est mentionné.

Sollicité par l'AFP, le porte-parole de la présidence du gouvernement n'a pu être joint pour le moment.

Cette décision intervient une semaine après l'attaque suicide perpétrée à Tunis contre un bus de la sécurité présidentielle, qui a tué 12 agents. Cet attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), au même titre que les attaques contre le musée du Bardo en mars (22 morts) et un hôtel de Sousse en juin (38 morts).

AFP

Ses derniers articles: Kenya: quatre personnes tuées dans un raid contre leur village  L'Afrique du Sud s'oppose  Ping demande aux Gabonais "de se lever comme un seul homme" contre Bongo 

sécurité

AFP

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

AFP

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort