mis à jour le

La Mauritanie célèbre 55 ans d'indépendance, avec un imposant défilé militaire

La Mauritanie célébrait samedi ses 55 ans d'indépendance, un anniversaire marqué par un imposant défilé militaire à Nouadhibou (nord-ouest) dans un contexte d'attaques et de menaces jihadistes dans la région ouest-africaine, a constaté un journaliste de l'AFP. 

La cérémonie, marquée dans le ciel par des fumées vertes et jaunes aux couleurs de la Mauritanie, s'est déroulée en présence du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Au défilé militaire qui a duré plus de trois heures ont ont participé des unités militaires de Gambie, du Mali, du Maroc, du Sénégal et du Tchad, ainsi les Groupements spéciaux d'intervention (GSI), des troupes au sol chargées de la surveillance des frontières.

"Ce défilé a constitué une véritable démonstration de force dans un contexte régional trouble et dans un pays qui, jusqu'en 2011, était la première cible du terrorisme", a déclaré à l'AFP le journaliste mauritanien Mohamed Fall Ould Oumère, spécialisé dans les questions militaires. 

"L'escadrille militaire qui a défilé, notamment des hélicoptères, des avions de combats Tucano et super-Tucano de fabrication brésilienne, est une force de frappe dissuasive (qui) a réussi à faire la différence lors des attaques (de l'armée mauritanienne) contre les bases d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) au Mali en 2010", a indiqué à l'AFP un expert militaire sous le sceau de l'anonymat.

Les dispositions "pour rehausser le niveau de professionnalisme de notre armée nationale et de nos forces de sécurité se poursuivront et se renforceront" pour que "notre pays demeure une oasis de paix et de sécurité", a indiqué le président Aziz dans un discours vendredi soir.

La Mauritanie, qui a subi de nombreux raids de jihadistes ces dernières années, les a ensuite combattus avec succès sur son territoire.

Une attaque à la roquette samedi contre un camp de l'ONU à Kidal, dans le nord-est du Mali voisin, a fait trois morts dont deux Casques bleus et un civil et vingt blessés, selon la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Le 20 novembre, un attentat revendiqué par deux groupes jihadistes a fait 20 morts dans un  grand hôtel de Bamako.

AFP

Ses derniers articles: Amical: le match Nigeria-Burkina Faso  Sierra Leone: un étudiant tué par la police pendant une manifestation  Maroc: arrestation des assassins présumés d'un député 

défilé

Lemag

Dallas : Un défilé de mode privé pour le Roi Mohammed V

Dallas : Un défilé de mode privé pour le Roi Mohammed V

Lemag

Dallas : Un défilé de mode privé pour le Roi Mohammed V

Dallas : Un défilé de mode privé pour le Roi Mohammed V

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Politique : Jack Lang défile pour la préservation des acquis des femmes

Tunisie-Politique : Jack Lang défile pour la préservation des acquis des femmes

Mauritanie

AFP

Des émissaires du Maroc reçus en Mauritanie

Des émissaires du Maroc reçus en Mauritanie

AFP

Gaz: BP investit 1 md de dollars en Mauritanie et au Sénégal

Gaz: BP investit 1 md de dollars en Mauritanie et au Sénégal

AFP

Amicaux: le Canada face

Amicaux: le Canada face

militaire

AFP

Mozambique: la trêve militaire prolongée de deux mois

Mozambique: la trêve militaire prolongée de deux mois

AFP

Mozambique: le chef de l'opposition dénonce

Mozambique: le chef de l'opposition dénonce

AFP

Gambie: Jammeh négocie les conditions de son départ, l'intervention militaire toujours en suspens

Gambie: Jammeh négocie les conditions de son départ, l'intervention militaire toujours en suspens