mis à jour le

La Mauritanie célèbre 55 ans d'indépendance, avec un imposant défilé militaire

La Mauritanie célébrait samedi ses 55 ans d'indépendance, un anniversaire marqué par un imposant défilé militaire à Nouadhibou (nord-ouest) dans un contexte d'attaques et de menaces jihadistes dans la région ouest-africaine, a constaté un journaliste de l'AFP. 

La cérémonie, marquée dans le ciel par des fumées vertes et jaunes aux couleurs de la Mauritanie, s'est déroulée en présence du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Au défilé militaire qui a duré plus de trois heures ont ont participé des unités militaires de Gambie, du Mali, du Maroc, du Sénégal et du Tchad, ainsi les Groupements spéciaux d'intervention (GSI), des troupes au sol chargées de la surveillance des frontières.

"Ce défilé a constitué une véritable démonstration de force dans un contexte régional trouble et dans un pays qui, jusqu'en 2011, était la première cible du terrorisme", a déclaré à l'AFP le journaliste mauritanien Mohamed Fall Ould Oumère, spécialisé dans les questions militaires. 

"L'escadrille militaire qui a défilé, notamment des hélicoptères, des avions de combats Tucano et super-Tucano de fabrication brésilienne, est une force de frappe dissuasive (qui) a réussi à faire la différence lors des attaques (de l'armée mauritanienne) contre les bases d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) au Mali en 2010", a indiqué à l'AFP un expert militaire sous le sceau de l'anonymat.

Les dispositions "pour rehausser le niveau de professionnalisme de notre armée nationale et de nos forces de sécurité se poursuivront et se renforceront" pour que "notre pays demeure une oasis de paix et de sécurité", a indiqué le président Aziz dans un discours vendredi soir.

La Mauritanie, qui a subi de nombreux raids de jihadistes ces dernières années, les a ensuite combattus avec succès sur son territoire.

Une attaque à la roquette samedi contre un camp de l'ONU à Kidal, dans le nord-est du Mali voisin, a fait trois morts dont deux Casques bleus et un civil et vingt blessés, selon la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Le 20 novembre, un attentat revendiqué par deux groupes jihadistes a fait 20 morts dans un  grand hôtel de Bamako.

AFP

Ses derniers articles: Mali: plusieurs personnalités civiles inculpées et écrouées pour tentative de coup d'Etat (avocats)  Castex rencontre Déby au Tchad avant un réveillon avec les troupes françaises  Castex rencontre Déby au Tchad avant un réveillon avec les troupes françaises 

défilé

AFP

Algérie: 48e défilé hebdomadaire d'un "Hirak" en quête de nouveau souffle

Algérie: 48e défilé hebdomadaire d'un "Hirak" en quête de nouveau souffle

AFP

Afrique du Sud: la police défile contre les violences faites aux femmes

Afrique du Sud: la police défile contre les violences faites aux femmes

AFP

Nouveau mardi de défilé étudiant

Nouveau mardi de défilé étudiant

Mauritanie

AFP

Sahara occidental: scènes de vie sur la route de la Mauritanie

Sahara occidental: scènes de vie sur la route de la Mauritanie

AFP

Amadou Dia, du service de la France coloniale

Amadou Dia, du service de la France coloniale

AFP

Une tempête de sable et de poussière recouvre la Mauritanie et le Sénégal

Une tempête de sable et de poussière recouvre la Mauritanie et le Sénégal

militaire

AFP

Ethiopie:

Ethiopie:

AFP

L'Ethiopie tente d'afficher le soutien de sa population

L'Ethiopie tente d'afficher le soutien de sa population

AFP

Au Sahel, Paris sur le point de réduire sa présence militaire

Au Sahel, Paris sur le point de réduire sa présence militaire