mis à jour le

Mauritanie: le président célèbre l'anniversaire de l'armée dans une base militaire

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a célébré mercredi la fête de l'armée dans une base militaire installée dans l'extrême nord désertique du pays, avant-poste de la lutte contre le jihadisme, a annoncé l'Agence mauritanienne d'Information (AMI).

L'armée mauritanienne célèbre mercredi le 55ème anniversaire de sa création en 1960, en même temps que l'accession de la Mauritanie à son indépendance le 28 novembre 1960.

La base de Lemreya comprend notamment "un aéroport militaire inauguré mercredi par le président Ould Abdel Aziz, des équipements et un armement appropriés à la lutte contre l'ennemi atypique que constituent les bandes de terroristes actifs dans le Sahel", a notamment affirmé à l'AFP une source militaire.

Le président mauritanien a expliqué que la création de cette base "vise à mettre fin aux opérations terroristes qu'a connu la Mauritanie il y a dix ans, notamment lorsque 15 soldats ont trouvé la mort à Lemgheity en 2005", lors d'une attaque d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Il a appelé "les forces qui veillent sur la sécurité du pays à la vigilance". "Aucun pays ne peut réaliser sa sécurité dans l'absolu, d'où la nécessité pour nous de maintenir un engagement sans faille et de mettre à la disposition de nos forces les moyens nécessaires", a-t-il insisté.

La région où se trouve la base était jadis la base arrière des groupes armés qui ont attaqué la Mauritanie de 2005 à 2011 et le repaire des bandes de trafiquants qui sillonnaient le Sahara, selon un expert interrogé par l'AFP.

"C'est un message fort en direction des groupes armés terroristes, dans un contexte régional et mondial trouble, un signal fort qui prouve la maîtrise par la Mauritanie de son territoire, même dans ses zones les plus difficiles", a commenté ce spécialiste mauritanien, Mohamed Fall Ould Oumeire.

La Mauritanie, qui a subi beaucoup de raids jihadistes pendant des années, les a ensuite combattus avec succès sur son territoire et des incursions dans le nord du Mali, dont ils avaient fait leur sanctuaire, jusqu'au lancement en 2013 d'une intervention militaire à l'initiative de la France.

AFP

Ses derniers articles: Le Botswana interdit les exportations d'ânes, très prisés en Chine  Maroc: le Premier ministre "attristé" par les violences  Le "Zoulou blanc" Johnny Clegg fait ses adieux au public 

l'armée

AFP

Niger: une vingtaine de migrants secourus par l'armée en plein désert

Niger: une vingtaine de migrants secourus par l'armée en plein désert

AFP

Est de la RDC: sept morts dans des combats entre l'armée et une rébellion

Est de la RDC: sept morts dans des combats entre l'armée et une rébellion

AFP

Mali: cinq soldats maliens tués dans une attaque contre l'armée

Mali: cinq soldats maliens tués dans une attaque contre l'armée

militaire

AFP

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

AFP

Somalie: pertes "importantes" dans l'attaque d'une base militaire par les shebab

Somalie: pertes "importantes" dans l'attaque d'une base militaire par les shebab

président

AFP

Gabon: l'auteur d'un ultimatum au président Bongo en détention préventive

Gabon: l'auteur d'un ultimatum au président Bongo en détention préventive

AFP

RDC: "le dialogue est permanent", assure le président Kabila

RDC: "le dialogue est permanent", assure le président Kabila

AFP

Tchad: le contrat avec Glencore, "un marché de dupes", selon le président Deby

Tchad: le contrat avec Glencore, "un marché de dupes", selon le président Deby